De Differdange à Tokyo – Elle a «japonisé» le «Roude Léiw» pour les JO
Publié

De Differdange à TokyoElle a «japonisé» le «Roude Léiw» pour les JO

LUXEMBOURG - Le fameux Lion Rouge du Grand-Duché s'est transformé en personnage de manga, sous la plume de Kumiyo. Il a accompagné les athlètes luxembourgeois à Tokyo pour les JO.

Kumiyo a très joliment transformé le Roude Léiw en le japonisant pour les JO de Tokyo.

Kumiyo a très joliment transformé le Roude Léiw en le japonisant pour les JO de Tokyo.

Près de 600 Japonais vivent au Luxembourg. Kumiyo, illustratrice, est originaire de Tokyo, et son atelier se trouve au 1535° Creative Hub de Differdange, où son atelier est déjà installé depuis cinq ans. «Sans les restrictions liées à l’épidémie de Covid-19, j’aurais certainement fait le maximum pour vivre les JO de l’intérieur au Japon...», regrette-t-elle, dans un français impeccable. «Là, malgré le décalage horaire de sept heures, je me contente de les suivre à distance, et depuis le Grand-Duché, sur Internet».

Même si plus de 12 000 km séparent Luxembourg de Tokyo, les œuvres de Kumiyo ont bénéficié d'une belle exposition grâce à la délégation luxembourgeoise lors des Jeux olympiques. Le Comité olympique et sportif luxembourgeois (COSL) lui, a en effet confié la mission de dessiner les pin's et les tee-shirts portés par les douze athlètes grand-ducaux tout au long des compétitions. «Les premiers contacts ont été établis avec Post Luxembourg qui m'a tout d'abord demandé de dessiner le timbre olympique», rappelle Kumiyo. «Le COSL a apprécié ce premier projet et ils ont alors décidé de me commander d'autres choses avec l'illustration pour le tee-shirt ou le magazine Flambeau».

Le tee-shirt fait un gros carton

«C'est vraiment une fierté pour moi de représenter le Luxembourg au Japon et inversement», reconnaît l'artiste. «Tous les travaux sont importants pour moi, mais ce projet est particulièrement intéressant, car on m'a demandé de faire un dessin dans le style "manga". C'était un chouette défi de mélanger les cultures luxembourgeoise et japonaise. Pour le tee-shirt, j'ai réfléchi à développer quelque chose autour du "Roude Léiw". La position du lion rouge sur le drapeau m'a inspirée, car elle ressemble aux positions du kabuki (forme épique du théâtre japonais traditionnel). Voilà pourquoi le lion porte un tel costume, sur le pin's aussi».

Après de longues heures de travail, Kumiyo se dit aujourd'hui très contente du résultat. Et force est de constater que ce n'est pas la seule, car les premiers tee-shirts vendus chez Asport sont tous partis très rapidement. «On ne s'attendait pas à un tel succès», reconnaît le magasin de sport bien connu au Grand-Duché. «Des exemplaires ont même été vendus au Japon et on a dû réaliser de nouveaux flocages, à nouveau disponibles en ligne et dans nos rayons». Quant aux fameux pin's, qui ont été échangés par les athlètes à Tokyo, ils repartiront par la suite dans le monde entier. «C'est génial», conclut Kumiyo, particulièrement fan de judo, de natation, d'athlétisme, de base-ball et de karaté.

(Frédéric Lambert / L'essentiel )

Le fameux pins de la délégation luxembourgeoise.

Ton opinion