Marseille – Elle accouche... d'un gant et de cinq compresses

Publié

MarseilleElle accouche... d'un gant et de cinq compresses

Une patiente hospitalisée pour une hystérectomie (ablation du col de l'utérus) a expulsé trois jours après l'opération un gant en latex et cinq compresses oubliés dans son ventre.

Le chirurgien a oublié une partie de son matériel dans la patiente.

Le chirurgien a oublié une partie de son matériel dans la patiente.

AFP

«Ma cliente a été prise de violentes contractions, elle a accouché d'un gant et de compresses, c'est très violent et physiquement et psychologiquement», a expliqué Me Patrice Humbert, avocat de la patiente de 48 ans. La patiente, opérée le 6 avril 2017, a lancé une procédure civile à l'encontre du gynécologue-obstétricien qui l'a opérée. Une expertise médicale a été ordonnée par le tribunal de grande instance.

«Des cas de compresse oubliées, j'en vois tous les mois, mais un gant chirurgical et cinq compresses, c'est du jamais vu!», a réagi Me Humbert. Dans le texte de l'assignation en référé du médecin devant la justice, il est rappelé que le décompte du matériel lors d'une opération relève de la responsabilité du chirurgien.

Contacté par La Provence, le médecin responsable a affirmé: «Ce sont des accidents qui arrivent fréquemment et je suis assuré. J'ai reconnu le problème, assumé mes responsabilités. Après, il n'y a pas mort d'homme, aucune conséquence médicale pour cette patiente si ce n'est psychologique».

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion