Tumeur diagnostiquée – Elle doit la vie à une photo sur Facebook
Publié

Tumeur diagnostiquéeElle doit la vie à une photo sur Facebook

Une infirmière a diagnostiqué une tumeur à l’œil chez une fillette de deux ans, en regardant par hasard une photo publiée sur le célèbre réseau social.

La petite Grace a été sauvée grâce au réseau social Facebook. (Photo: Sun)

La petite Grace a été sauvée grâce au réseau social Facebook. (Photo: Sun)

La petite Grace Greeman, deux ans, pourra remercier longtemps une amie de sa mère ainsi que Facebook. C'est en regardant des photos de la fille de son amie sur le réseau social que Nicola Sharp, une infirmière qui travaille depuis 20 ans dans un département de pédiatrie, s'est aperçue qu'il y avait quelque chose d'anormal dans son regard. Effectués au flash, les clichés montraient en effet une pupille étrangement blanche dans l'œil gauche de la fillette, en lieu et place des classiques yeux rouges. Un détail qu'elle a interprété comme la présence possible d'une tumeur, rapporte The Sun.

Du coup, l'infirmière a immédiatement appelé son amie Michele, qui réside à Heywood (Greater Manchester), en Angleterre, pour l'avertir du danger. Cette dernière a alors décidé d'amener sa fille à l'hôpital pour un contrôle. Et le diagnostic s'est avéré aussi dramatique que craint: un double rétinoblastome à l'œil gauche, qui avait déjà commencé à compromettre la vision de la petite fille. Les médecins ont expliqué à Michele que si la tumeur s'était propagée d’avantage, les conséquences auraient pu être fatales pour la petite Grace.

Un traitement toutes les quatre semaines

«Nicola a sans doute sauvé la vie de ma fille», a déclaré la mère au Sun, parce qu’il n’y avait aucun symptôme visible et sans l’intervention de mon amie, nous l’aurions probablement découvert seulement lors du premier examen oculaire à l’école, lorsque la situation serait devenue sûrement plus grave».

De son côté, Nicola Sharp, qui enseigne dans l’école d’infirmière de Middleton ne se considère pas comme une héroïne. «J’étais juste en train de regarder les photos de Michele, lorsque j’ai remarqué quelque chose d’étrange», a-t-elle confié au tabloïd anglais.

La petite Grace devra dorénavant aller toutes les quatre semaines à l'hôpital de Birmingham pour se soumettre à un traitement spécial au laser et subir des contrôles réguliers qui dureront tout le reste de sa vie. Une vie qu'elle doit à une photo vue par hasard par la bonne personne sur le réseau social.

Ton opinion