En Irak – Elle fait face à son bourreau à la télévision

Publié

En IrakElle fait face à son bourreau à la télévision

Ashwaq Haji Hamid est une yézidie qui a été enlevée en 2014 par l'État islamique. Cinq ans plus tard, elle affronte l'un de ses tortionnaires devant les caméras.

Ashwaq Haji Hamid, une jeune yézidie, a été confrontée à l'un des combattants jihadistes qui l'ont violentée et violée pendant un an, lorsqu'elle a été enlevée en 2014. Les images diffusées sur la télévision irakienne font actuellement le tour du monde. La jeune femme apparaît face à un homme menotté, baissant les yeux.

«Regarde-moi! Pourquoi tu m’as fait ça? Pourquoi? Tu n’as pas de sentiments?, lance la yézidie. Un peu d'estime de toi? J’avais 14 ans. L’âge de ta fille, de ton fils... Tu as détruit ma vie. Tu m’as volé tous mes rêves. Maintenant, tu découvres ce que c’est que d’être puni», a déclaré la jeune femme très émue, qui s'est ensuite écroulée. Les autorités irakiennes ont organisé elles-mêmes le face-à-face, déclare RTL.

Viols et violences à répétition

Un an après son enlèvement, Ashwaq Haji Hamid a finalement réussi à s'échapper de son enfer et s'est installée en Allemagne, en tant que réfugiée. C'est en 2018 qu'elle a croisé Abu Humam, l'un des hommes qui l'a violentée, dans un supermarché. L'homme, qui avait obtenu le statut de réfugié, lui a alors glissé: «Je sais où tu habites». Depuis, il a été arrêté et renvoyé en Irak pour le jugement. On ignore si c'est ce dernier qui apparaît dans la vidéo. Par peur de le revoir, Ashwaq Haji Hamid a décidé de quitter l'Allemagne et de rejoindre un camp au Kurdistan irakien où vit son père, relate le Daily Mail.

Ashwaq Haji Hamid avait 14 ans quand elle a été enlevée par le groupe État Islamique. La jeune yézidie a été vendue comme esclave sexuelle aux combattants. Pendant plus d'un an, la jeune fille va subir viols et violences de la part de ses bourreaux. Elle devra aussi se convertir à l'islam, apprendre l'arabe et prier cinq fois par jour.

(mm/L'essentiel)

Ton opinion