Mise en scène aux Etats-Unis – Elle fait kidnapper son fils pour lui donner une leçon

Publié

Mise en scène aux États-UnisElle fait kidnapper son fils pour lui donner une leçon

La mère, la grand-mère et la tante d'un garçon de 6 ans ont été arrêtées pour avoir fait vivre à l'enfant un cauchemar de quatre heures, afin de le sensibiliser aux dangers.

La famille d'un garçon de 6 ans, «trop gentil avec les gens», est accusée d'avoir organisé son enlèvement pour lui enseigner les dangers que représentent les inconnus. La mère de l'enfant (25 ans), sa grand-mère (58 ans) et sa tante (38 ans) ont été arrêtées mercredi dernier par la police du comté de Lincoln, dans le Missouri.

La tante de l'enfant a demandé à un de ses collègues, Nathan Wynn Firoved, d'enlever son neveu «pour lui faire peur», relate ABC. Lundi, le complice s'est exécuté: il a emmené le garçonnet dans son camion. Il lui a dit «qu'il ne reverrait jamais sa maman» et qu'il serait «cloué contre le mur d'un hangar». Quand l'enfant s'est mis à pleurer, l'homme lui a montré une arme et a menacé de lui faire du mal s'il ne se calmait pas.

Persuadées d'avoir agi dans l'intérêt du garçon

L'individu a ensuite lié les mains du petit garçon avec des sacs en plastique et lui a recouvert la tête avant de se mettre en route, selon les enquêteurs. Une fois arrivés au domicile familial, l'homme a emmené l'enfant au sous-sol. C'est là que sa tante est intervenue, lui retirant ses pantalons et lui expliquant qu'il pourrait servir «d'esclave sexuel».

Après quatre heures de calvaire, le garçonnet a été libéré et a rejoint sa famille, qui lui a fait la morale concernant les dangers qu'il courait à parler aux inconnus. Les personnes arrêtées ont expliqué qu'elles avaient agi dans l'intérêt du petit et qu'elles estimaient n'avoir rien fait de mal, selon le rapport du shérif. Le garçonnet, qui s'est confié à l'un de ses professeurs, a été placé sous protection. Le quatuor interpellé est actuellement incarcéré. Sa caution a été fixée à 250 000 dollars chacun.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion