Ligue 2 – Elle renonce à entraîner Clermont-Ferrand
Publié

Ligue 2Elle renonce à entraîner Clermont-Ferrand

La Portugaise Helena Costa a renoncé à entraîner Clermont et à devenir ainsi la première femme en France aux commandes d'une équipe pro. Elle évoque une décision purement personnelle...

Âgée de 36 ans, surnommée le "Mourinho en jupons", Helena Costa avait assuré le 22 mai, lors de sa présentation à la presse, qu'elle n'avait «pas peur» d'entraîner l'équipe clermontoise.

Âgée de 36 ans, surnommée le "Mourinho en jupons", Helena Costa avait assuré le 22 mai, lors de sa présentation à la presse, qu'elle n'avait «pas peur» d'entraîner l'équipe clermontoise.

AP

Helena Costa a donné sa démission lundi et repartira sans indemnité vers le Portugal. «Jusqu'ici, j'ai honoré mes engagements à 100%, mais après une discussion avec le président, j'ai décidé de partir, et c'est ma propre décision», a-t-elle expliqué lors d'une conférence de presse au stade du club. La mine défaite, laconique dans ses réponses, Helena Costa n'a pas souhaité en dire plus. «C'est une question de respect», a-t-elle indiqué. À plusieurs reprises, elle a répété que «seul le président connaissait [ses] raisons» et qu'il n'y avait «qu'à lui qu'elle devait rendre des comptes».

L'intéressé, Claude Michy, qui s'est exprimé une fois qu'elle a quitté la salle, a qualifié sa décision d'«étonnante, irrationnelle, incompréhensible». «Elle a simplement dit "je m'en vais". Elle part avec son secret». Pour lui, aucun élément dans leur discussion de la veille ne justifiait une démission. «C'est une femme, elles sont capables de nous faire croire un certain nombre de choses», a-t-il lâché. «Elle a un problème de confiance qui s'est installé, mais je ne sais pas par quoi elle a été déstabilisée. (...) Maintenant, c'est la suite qui compte. Le club est structuré, il y a un staff pour entraîner les joueurs. On trouvera un autre entraîneur, ou une entraîneuse», a assuré le président de Clermont, où l'entraînement a néanmoins repris mardi.

Annoncée en mai à Clermont-Ferrand, l'arrivée d'Helena Costa, en remplacement de Régis Brouard, avait fait l'effet d'une bombe et donné une aura internationale à ce club auvergnat de 2e division, jusqu'aux pages du New York Times.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion