Environnement – Elle veut courir cent marathons en 100 jours

Publié

EnvironnementElle veut courir cent marathons en 100 jours

Pour alerter sur la nécessité de préserver les réserves d'eau, une Australienne, directrice d'une ONG, s'est lancé un incroyable défi.

Mina Guli est âgée de 48 ans.

Mina Guli est âgée de 48 ans.

AFP

Entre la boue d'Asie centrale et la chaleur écrasante de l'Australie, Mina Guli galope à travers la planète. Elle s'est donné comme objectif de courir 100 marathons en 100 jours, afin d'attirer l'attention sur les ressources en eau menacées. L'Australienne âgée de 48 ans parcourt chaque fois 42 kilomètres, avec à peine le temps de remettre sa montre à l'heure entre les étapes. Elle a commencé son tour du monde à New York, le 24 novembre, et a couru pour l'instant en France, au Vatican, en Inde et à Hong Kong.

Une escorte policière

L'ancienne avocate veut courir dans des dizaines d'autres localités en Jordanie, au Kenya ou encore au Mexique, avant un marathon ultime à New York, le 11 février. «Courir, ce n'est pas ce que je préfère au monde et de loin», explique l'Australienne.

Mais les marathons lui font vivre des aventures, comme en Ouzbékistan, où les rues d'une ville avaient été fermées à la circulation. Elle avait bénéficié d'une escorte policière et le maire avait couru un temps à son côté. «Quand on voit toute la circulation bloquée aux feux rouges, on se dit, oh la la, je dois courir plus vite».

L'ancienne avocate et son équipe de soutien qui compte six personnes n'ont pas le temps de faire du tourisme. Ils dorment souvent sous la tente et essayent chaque jour de rencontrer des gens qui subissent la sécheresse ou qui travaillent pour économiser l'eau.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion