Au Luxembourg – Elodie, dépanneuse à l'ACL au milieu des hommes
Publié

Au LuxembourgÉlodie, dépanneuse à l'ACL au milieu des hommes

BERTRANGE - Dépanneuse et remorqueuse à l'Automobile Club du Luxembourg, Élodie, 31 ans, a l'habitude d'être la seule femme au milieu d'hommes.

Elle a passé sept ans à l'armée, puis deux dans un garage au Luxembourg, où elle s'occupait des poids lourds avant de rejoindre l'Automobile Club du Luxembourg (ACL).

Elle a passé sept ans à l'armée, puis deux dans un garage au Luxembourg, où elle s'occupait des poids lourds avant de rejoindre l'Automobile Club du Luxembourg (ACL).

L'essentiel

«J'avais commencé un bac scientifique mais sans idée de ce que j'allais faire plus tard. C'est lors d'une foire aux métiers que j'ai eu le déclic. À 17 ans, je rejoignais l'armée de terre, où j'ai fini mon lycée et j'ai fait l'école de sous-officier, spécialisée en mécanique», présente Élodie, 31 ans.

Elle a passé sept ans dans l'armée, puis deux dans un garage au Luxembourg où elle s'occupait des poids lourds avant de rejoindre l'Automobile Club du Luxembourg (ACL) il y a deux ans. «Étant la seule femme dépanneuse et remorqueuse, je suis toujours obligée de faire un peu plus que les hommes pour prouver que j'ai ma place. Cela me challenge aussi», explique la jeune frontalière française.

«Élodie est notre perle rare»

Elle conduit aussi bien une Jeep que les camions de remorquage. «Il y aura toujours des préjugés mais je n'ai jamais eu de problèmes ici, que ce soit avec les collègues ou les membres», ajoute-t-elle. Ce qu'elle préfère dans son métier, c'est «aider les personnes, leur rendre la mobilité mais aussi qu'aucune journée ne se ressemble», confie Élodie.
Il y a peu, l'ACL a lancé une campagne pour tenter d'attirer d'autres femmes dans «ces métiers d'hommes», sans succès. «Des mécaniciens sont compliqués à trouver alors des mécaniciennes encore plus», explique Francis Cuzzucoli, responsable administration RH.

«Par rapport aux hommes, les femmes peuvent apporter leur empathie pour rassurer, calmer, adoucir les gens. Élodie est notre perle rare», ajoute-t-il.

(L'essentiel/Marion Mellinger)

Ton opinion