Football: En attendant d'être fixé sur son sort, Le Graët se ressource à La Martinique

Publié

FootballEn attendant d'être fixé sur son sort, Le Graët se ressource à La Martinique

La Fédération française de football a temporisé, jeudi, sur le sort de son président, mis en retrait de ses fonctions mais toujours accroché à son poste malgré une enquête le visant pour harcèlement moral et sexuel.

French President of the French Football Federation Noel Le Graet attends the "Trophee des Championnes" (Champions Trophy) the French football match women final between OLympique Lyonnaise and Paris Saint-Germain on September 21, 2019 at the Roudourou stadium in Guingamp, western France. (Photo by Fred TANNEAU / AFP)

AFP

Réuni jeudi matin en visioconférence sans son patron de 81 ans, le comité exécutif de la Fédération française de football (FFF) a évoqué la situation du dirigeant breton, mais il s'en est tenu au statu quo, dans l'attente de la publication de l'audit de l'Inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche (IGESR), chargée par le ministère des Sports d'éclaircir les dysfonctionnements au sein de l'instance.

Le rapport provisoire est attendu en principe le 30 janvier, puis la Fédération pourra formuler des observations avant la constitution du rapport définitif. Celui-ci accablera-t-il Noël Le Graët? L'avenir de l'ancien maire de Guingamp, en poste depuis 2011, risque considérablement d'en dépendre. «Le Comex se réunira quelques jours après pour se consacrer entièrement aux conséquences de l'audit, ce qui nous mène autour de mi-février», a expliqué Éric Borghini, membre du comité exécutif et président de la Commission fédérale des arbitres.

Ouverture d'une enquête pour harcèlement moral et sexuel

Déjà fragilisé par de nombreuses polémiques et pointé du doigt par plusieurs témoignages de femmes l'accusant de comportements sexistes, Noël Le Graët a été contraint de se mettre en retrait la semaine dernière lors d'un Comité exécutif extraordinaire convoqué juste après des déclarations à l'emporte-pièces concernant l'icône du football et du sport français, Zinédine Zidane.

Et l'ouverture lundi par le parquet de Paris d'une enquête le visant pour harcèlement moral et sexuel, à la suite d'un signalement effectué par les auditeurs de l'IGESR, a assombri ses perspectives. La «Fédé», désormais dirigée par intérim par le vice-président Philippe Diallo, tente donc de continuer son travail sans Le Graët, parti en congés à La Martinique.

(AFP)

Ton opinion

5 commentaires