Munich – Encore des suppressions de postes chez Siemens

Publié

MunichEncore des suppressions de postes chez Siemens

Siemens
annonce la suppression de 4
200 emplois dans l'informatique, dont près de la moitié en
Allemagne.

Siemens pourrait vendre ou introduire SIS en Bourse, après une restructuration qui touchera 12 % des effectifs.

Siemens pourrait vendre ou introduire SIS en Bourse, après une restructuration qui touchera 12 % des effectifs.

SIS, les services informatiques du conglomérat allemand, emploie pour l'instant 35000 salariés mais va perdre 4200 emplois, a annoncé Siemens. Les suppressions, qui s’étaleront jusqu’à fin 2011, visent à rendre la branche SIS «plus attractive», a indiqué le directeur financier du groupe Joe Kaeser.

Environ 2000 emplois seront supprimés en Allemagne, en priorité à Munich, Nuremberg-Erlangen et Paderborn, a indiqué Siemens, alors que 9700 des 35000 salariés de SIS travaillent en Allemagne. La mesure ne devrait pas toucher la Belgique où SIS emploie 384 personnes. La branche a déjà été restructurée dans le passé pour améliorer son rendement, mais son chiffre d’affaires continue de baisser et le gain n’a été que de 90 millions d’euros sur le dernier exercice.

Au niveau légal, SIS doit être scindée au 1er octobre pour «créer toutes les conditions à une société opérant de manière autonome et permettre de nouvelles options pour renforcer l’activité» de SIS, a fait savoir Siemens. En clair, le groupe, qui avait annoncé en décembre l’externalisation au 1er juillet 2010 de ses activités de services informatiques et évoqué «la possibilité d’une mise en Bourse», n’exclut pas de vendre cette branche une fois qu’elle sera remise d’aplomb.

Ton opinion