Au Luxembourg – Enfiler des gants et jardiner... sans se planter
Publié

Au LuxembourgEnfiler des gants et jardiner... sans se planter

LUXEMBOURG - Avec le retour des beaux jours, la nature revit. Un professionnel distille de précieux conseils en matière de jardinage.

Avec le retour des beaux jours, la nature revit.

Avec le retour des beaux jours, la nature revit.

L'essentiel

Avec le retour des beaux jours, la nature revit. Ben Struyf, vice-président des jeunes jardiniers de la Fédération horticole, distille de précieux conseils en matière de jardinage. Le professionnel met aussi en garde contre des écueils à éviter, et, en bonus, il livre son «petit truc» en plus. Enfilez vos gants, destination l'univers végétal!

1. Les conseils à suivre

LA PLANTATION SAISONNALE: Mieux vaut se limiter aux plantes qui sont en bulbe en ce moment, comme les narcisses, tulipes, dahlias, crocus ou lavande. La période est aussi propice au semis de la menthe ou du thym.

PRIVILÉGIER LES PLANTES LOCALES: Afin de minimiser l'empreinte carbone du transport, optez pour les plantes produites au pays ou dans le Benelux. Le passeport phytosanitaire européen de la plante marqué sur le pot indique le pays d'origine. Ainsi, on peut voir si la plante vient de la région.

PRIVILÉGIER LES PLANTES BIOLOGIQUES: Elles ont moins d'impact sur l'environnement. Indiquée par un point en plus sur le passeport phytosanitaire de la plante, cette classification écarte tout usage de pesticide à aucun moment de l'élevage de la plante. Cela assure le traçage de la plante, ce qui s'avère essentiel pour les légumes et tout ce qui est comestible.

RATIONALISER L'ESPACE VÉGÉTAL: Cela veut dire, d'une part associer les plants qui répondent aux mêmes besoins (ceux qui ont un grand besoin d'eau ensemble, etc.) dans un souci pratique lors de leur entretien quotidien, et d'autre part, veiller à l'habitat des plantes (certaines ont besoin de beaucoup de soleil, d'autres préfèrent vivre à l'ombre). Il est important que les plantes s'épanouissent dans les meilleures conditions, dans un environnement adéquat et sans gêner leur croissance mutuelle.

ACHETER DES PLANTES «BE FRIENDLY»: Il s'agit de végétaux non toxiques pour les animaux et qui peuvent donc permettre aux insectes de prospérer sans contraintes.

2. Les 3 écueils à éviter

NE PAS BLESSER LES RACINES: Il convient de faire très attention quand on transfère des plantes en pot dans le jardin, car le risque existe d'endommager irrémédiablement le végétal lors de cette opération délicate.

GARE À L'ENGORGEMENT: Toujours veiller à ce qu'il n'y ait pas trop d'eau qui s'accumule dans l'environnement immédiat de la plante, soit dans le sol, soit en bas du pot. Sans quoi les plantes peuvent mourir par asphyxie.

NE PAS TROP FERTILISER: Cette opération ne doit se dérouler qu'en été, et surtout pas dans les autres saisons. L'été est en effet la saison où les plantes poussent, tandis qu'elles sont en phase de repos tout le reste de l'année. Si on fertilise trop, cela peut brûler la terre et les plantes.

(L'essentiel)

L'astuce du pro

Au lieu d'utiliser de l'engrais chimique souvent très agressif, il faut changer la terre une à deux fois par an. Renouveler la terre naturellement est plus soft. Le mieux est de planter et replanter dans de la nouvelle terre: soit toute la terre contenue dans le pot (même sous les racines), soit ajouter de la terre autour de la plante, au-dessus de l'ancienne terre et qui se mélange avec cette ancienne terre. Et ce, d'autant plus s'il s'agit de végétaux comestibles. L'engrais biologique constitue une alternative, mais le mieux reste la terre la plus naturelle possible.

Ton opinion