Covid au Luxembourg – Enquêtes sur deux cas de fraude au CovidCheck

Publié

Covid au LuxembourgEnquêtes sur deux cas de fraude au CovidCheck

LUXEMBOURG - Un agent de santé aurait demandé à quelqu'un de lui certifier un test PCR négatif fictif. Une autre personne aurait réussi à créer un faux QR Code.

Une personne qui a falsifié un certificat risque jusqu'à trois ans de prison et/ou une amende pouvant atteindre 12 500 euros.

Une personne qui a falsifié un certificat risque jusqu'à trois ans de prison et/ou une amende pouvant atteindre 12 500 euros.

Julien Garroy

Le parquet a lancé des enquêtes sur deux cas de certificats CovidCheck faussés. C'est ce qu'indique Jean Claude Schmit, le directeur de la Santé, à 100.7. Interrogées, les autorités judiciaires confirment l'information à L'essentiel.

Le premier cas serait celui d'un agent de santé suspendu. Le journal Lëtzebuerger Land indiquait ainsi le 12 novembre qu'une personne non vaccinée occupant un poste de direction avait demandé à quelqu'un de lui certifier un test PCR négatif fictif. Le deuxième cas concerne un centre de vaccination, a précisé Jean-Claude Schmit. Une personne aurait réussi à produire un faux QR code.

Quelles sanctions?

Pour rappel, une personne qui a falsifié un certificat risque jusqu'à trois ans et/ou une amende pouvant atteindre 12 500 euros. En ce qui concerne les utilisateurs de certificats sanitaires frauduleux, ils sont susceptibles d'être punis d’un emprisonnement de quatre mois à cinq ans et d’une amende de 251 euros à 30 000 euros.

Rappelons également que la prochaine version de l'application CovidCheck permettra de supprimer les faux codes, parfois fantaisistes (Mickey Mouse ou Adolf Hitler), qui aujourd'hui restent valides.

(L'essentiel)

Ton opinion