Europa League – Er Rafik et Differdange brillent face à Utrecht

Publié

Europa LeagueEr Rafik et Differdange brillent face à Utrecht

Differdange a créé la surprise en dominant Utrecht au 2e tour préliminaire aller d'Europa League, jeudi, à Josy-Barthel.

Parfois, il est inutile de se mettre trop la pression, même pour un match de coupe d'Europe. Differdange l'a démontré, jeudi soir, face aux Néerlandais d'Utrecht. Sur la première occasion, Mulenga ouvrait le score pour Utrecht (0-1, 2e). Dès lors, tout le stade Josy-Barthel s'attendait à une promenade de santé néerlandaise. Pourtant, Differdange et son duo de techniciens Bishevac-Er Rafik revenaient dans le match. Sur un service du premier, le second égalisait (1-1, 27e).

Utrecht prenait un coup sur la tête. Les visiteurs frôlaient la catastrophe quand un défenseur repoussait une frappe de Lebresne de la main (29e). L'arbitre ne bronchait pas. Au retour des vestiaires, Utrecht tentait de réaliser le même coup qu'en première période, mais cette fois Mulenga touchait le poteau (46e). Un tournant dans le match. Au contraire, Differdange, mieux armé physiquement, attaquait de nouveau.

L'incontournable Er Rafik profitait d'une erreur de la défense adverse pour inscrire son second but (2-1, 57e). Celui-ci était tout près du triplé sur un centre de Bettmer, mais le ballon était repoussé sur la ligne. «C'est dommage, il y avait la place pour inscrire un but de plus», souriait le héros de la soirée. Mais au vu du scénario, Differdange pouvait déjà être satisfait de sa prestation. «Je félicite les joueurs, c'est une grosse performance, expliquait l'entraîneur Michel Leflochmoan, même si je pense que ce sera très dur au retour», concluait un brin roublard le technicien français.

Saïd Kerrou

(L'essentiel Online)

Pour l'autre match

La Jeunesse a concédé très tôt l’ouverture du score, suite à un but contre son camp de Hoffmann, à la 10e minute. Les joueurs n’ont pas réussi à refaire leur retard mais préservent leurs chances de qualification avant le match retour à la Frontière, la semaine prochaine.

Ton opinion