Valérie Trierweiler – Et maintenant «Thank you for this moment»!

Publié

Valérie TrierweilerEt maintenant «Thank you for this moment»!

La traduction en anglais du livre de l'ex-compagne de François Hollande sortira le 25 novembre en librairie. Les médias anglo-saxons trépignent et en publient déjà certains extraits.

La sortie de la version anglaise de «Merci pour ce moment» est attendue avec impatience par les lecteurs anglo-saxons.

La sortie de la version anglaise de «Merci pour ce moment» est attendue avec impatience par les lecteurs anglo-saxons.

AFP

Les lecteurs anglo-saxons piaffent d'impatience à l'idée de découvrir la traduction de «Merci pour ce moment». La version en anglais du livre de Valérie Trierweiler doit en effet sortir le 25 novembre et déjà, les médias britanniques et américains se délectent des quelques extraits qu'ils ont pu se procurer. Directmatin.fr raconte que la maison d'édition Biteback Publishing s'est contentée de traduire le titre français mot pour mot. Elle a cependant ajouté un sous-titre accrocheur, histoire de faire monter la sauce: «Une histoire d'amour, de pouvoir et de trahison».

Au Royaume-Uni, le Daily Mail a déjà commencé à publier certains passages du livre, profitant de l'occasion pour railler le chef de l'État français: «Elle fut la féroce première dame de France, abandonnée par François Hollande au profit d'une actrice jeune et jolie», annonce notamment le site Internet du journal britannique. Du côté américain, le ton semble plus indulgent envers Hollande. Le New York Daily News s'en prend plutôt à Valérie Trierweiler, qu'il accuse de «déverser des ordures» sur son ex-compagnon.

Loin de toute cette agitation, Valérie Trierweiler s'est rendue vendredi dernier dans une librairie de Bordeaux, où elle dédicaçait «Merci pour ce moment». La journaliste, que de nombreux curieux sont allés guetter, a très brièvement évoqué le raz-de-marée médiatique que la sortie de son brûlot avait provoqué. «Je ne regrette rien. Les médias ont été durs avec moi, mais je suis une guerrière», a-t-elle confié à la version française de 20 minutes.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion