Marguerite Barankitse: Et si la future prix Nobel de la paix était au Luxembourg?

Publié

Marguerite BarankitseEt si la future prix Nobel de la paix était au Luxembourg?

LUXEMBOURG – En exil au Luxembourg depuis 2015, l’activiste burundaise Marguerite Barankitse, distinguée dans le monde entier pour son combat pour les droits de l’enfant, a son destin lié au Grand-Duché.

par
Yannis Bouaraba
Marguerite Barankitse from Maison Shalom and REMA Hospital in Burundi addresses a press conference in Yerevan on April 24, 2016. - Barankitse was named on April 24 as the inaugural laureate of the Aurora Prize for Awakening Humanity. Barankitse, a Tutsi who saved thousands of lives -– including 30,000 children -- and cared for orphans and refugees during the Burundi civil war, was given a $100,000 grant and will nominate organisations to receive a $1 million award. (Photo by KAREN MINASYAN / AFP)

AFP

«Mon histoire avec le Luxembourg aurait pu être le scénario d'un film hollywoodien», sourit Marguerite Barankitse. En octobre 1993, quand éclate la guerre civile au Burundi, avec au centre un conflit ethnique entre les Hutus et les Tutsis, elle assiste impuissante au massacre de 72 personnes cachées avec elle dans une église.

L’enseignante convainc les assaillants d’épargner 25 enfants, issus de plusieurs ethnies, qu’elle prend sous son aile et avec qui elle se cache pendant plusieurs mois chez un coopérant allemand, avant de fonder la Maison Shalom. Un centre qui accueille et aide les orphelins de la guerre et du sida de toutes les ethnies et religions à se réinsérer.

Son destin se lie avec le Luxembourg en 1997. En voyage à Lourdes, elle est reconnue et abordée par une pèlerine luxembourgeoise qui a lu son portrait dans le magazine Geo. «Elle m’a demandé de venir au Luxembourg. Elle m’a payé un billet d’avion et elle m’a présenté la fondation Bridderlech Deelen, aujourd’hui Partage.lu», se souvient-elle avec émotion. Le point de départ d’une longue entraide entre les ONG luxembourgeoises et la fondation Maison Shalom.

Marguerite Barankitse from Maison Shalom and REMA Hospital in Burundi addresses a press conference in Yerevan on April 24, 2016. - Barankitse was named on April 24 as the inaugural laureate of the Aurora Prize for Awakening Humanity. Barankitse, a Tutsi who saved thousands of lives -– including 30,000 children -- and cared for orphans and refugees during the Burundi civil war, was given a $100,000 grant and will nominate organisations to receive a $1 million award. (Photo by KAREN MINASYAN / AFP)

AFP

Exfiltrée en urgence par la Grande-Duchesse

«L’humanité que j’ai trouvée au Luxembourg me touche et me pousse à dire que le monde est merveilleux. Le Luxembourg est devenu ma seconde patrie», ajoute-t-elle. En 2015, elle est accusée par le régime burundais, au même titre que des opposants, journalistes et membres de la société civile, de complicité au coup d’État manqué.

Maison Shalom

La Grande-Duchesse Maria Teresa, qu’elle a rencontrée, organise alors son exfiltration in extremis avec l’aide de l’ambassadeur belge. «Je ne sais pas si je peux le dire, mais la Grande-Duchesse m’a sauvé la vie», se remémore-t-elle. Distinguée dans le monde entier pour son combat, sa fondation fêtera bientôt son trentième anniversaire. Et si le futur prix Nobel de la paix était au Luxembourg?

Distinguée dans le monde entier

Tout au long de sa vie, Marguerite Barankitse a été distinguée dans le monde entier pour son combat. Voici une liste non exhaustive de quelques-uns de ses prix.

Burundi's Marguerite Barankitse delivers a speech after receiving  the Foundation Chirac third prize dedicated to conflict prevention on November 24, 2011 at the Quai Branly museum in Paris. Marguerite Barankiste has dedicated her life to the children, victims of war and AIDS. AFP PHOTO PATRICK KOVARIK (Photo by PATRICK KOVARIK / AFP)
-

AFP

  • 2017: Docteur Honoris Causa, Université de Seattle (États-Unis)

  • 2016: Prix Aurora pour l'éveil de l'humanité (Arménie)

  • 2014: Inspiring Women Worldwide Award, Global Win Conference (Allemagne)

  • 2011: Prix de Fondation Chirac pour la prévention des conflits

  • 2009: Chevalière de la légion d'honneur (France)

  • 2005: Prix Nansen pour les réfugiés (UNHCR)

  • 2004: Docteur Honoris Causa, Université de Louvain (Belgique)

  • 2003: Prix mondial des enfants par la reine Silvia de Suède

Ton opinion

10 commentaires