Grande-Bretagne – Et si Samantha volait la vedette à Carla?
Publié

Grande-BretagneEt si Samantha volait la vedette à Carla?

La femme du nouveau Premier ministre, une riche aristocrate tatouée et enceinte, directrice de la création d'un maroquinier de luxe, est considérée comme l’arme secrète de son mari.

Baptisée «SamCam» par les médias, cette jeune femme élégante de 39 ans, aura accompagné son mari pendant toute la campagne, contribuant à lui permettre de rester en contact avec les «vrais gens» et de gommer son image snob de fils de millionnaire éduqué à la très select école d'Eton puis à Oxford. «Sam appartient peut-être à la grande noblesse mais elle a vraiment les pieds sur terre», a relevé Andrew Feldman, ami du couple, dans une biographie consacrée à David Cameron.

Pourtant, question fortune, «SamCam» n'a rien à envier à son époux. Samantha Gwendoline Sheffield est née le 18 avril 1971 à Londres. Elle est la fille aînée du baronnet Sir Reginald Sheffield, riche propriétaire terrien dont un ancêtre présidait la chambre des Communes sous Henri VIII, et d'Annabel Jones. En 1976, cette dernière s'est remariée avec le richissime ex-ministre conservateur Lord William Astor. Samantha, brune aux yeux bleus, a grandi dans la propriété paternelle de 120 hectares près de Scunthorpe (est de l'Angleterre), avant d'étudier les arts plastiques à Bristol (sud-ouest). Lorsqu'elle accepte une invitation de son amie Clare Cameron -sœur de David- en Toscane, elle est loin d'imaginer qu'elle va voir sous un jour nouveau celui qui fera d'elle, en juin 1996, Samantha Cameron.

Un dauphin tatoué

À l'époque, l'ambitieux David Cameron, 25 ans, est conseiller du ministre des Finances Norman Lamont. De son côté, la jeune étudiante au franc parler fréquente plutôt des «trustafarians» -de riches héritiers qui s'encanaillent-, joue au billard dans les pubs et se fait tatouer un dauphin, discrètement placé sur l'intérieur du pied droit. Selon les biographes de M. Cameron, c'est elle qui l'a poussé à briguer la présidence des Tories. Mais «elle n'est pas du tout intéressée» par le pouvoir, précisent-ils.

Sa propre carrière est couronnée de succès: elle a dépoussiéré la marque de maroquinerie de luxe britannique Smythson, dont elle est devenue à 25 ans la directrice de la création. L'abandonnera-t-elle? «Ce n'est pas dans mes projets mais attendons de voir», déclarait-elle avant le scrutin. A chaque apparition, ses tenues sont décortiquées par la presse. Populaire grâce à son charme et son aisance, elle ne s'exprime pas publiquement. Du moins, jusqu'en mars dernier où elle a donné son premier entretien télévisé. Et dans une campagne législative très disputée, David Cameron a décidé de déployer son «arme secrète»: SamCam s'est jetée en solo dans l'arène politique début avril avec une visite à Leeds (centre).

«Gwen Stefani est mon alter ego»

En août 2007, elle révélait au magazine américain Harper's Bazaar qu'elle enviait la chanteuse américaine Gwen Stefani. «C'est en quelque sorte mon alter ego. Pas que je m'habille comme elle mais, dans une autre vie, j'ai toujours voulu me décolorer en blond platine», confiait-elle.

Le couple Cameron a eu trois enfants: Ivan en 2002, Nancy en 2004 et Elwen en 2006. L'aîné, qui souffrait de paralysie cérébrale et d'une forme grave d'épilepsie, est décédé en février 2009. Leur quatrième enfant devrait naître en septembre. Cette grossesse a été annoncée le jour de la publication dans la presse de photos glamour, montrant SamCam dans des poses plus ou moins lascives, prises à la fin des années 1990 pour promouvoir les créations d'une amie.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion