Improvisation théâtrale – Et si samedi, c'était théâtre plutôt que foot?

Publié

Improvisation théâtraleEt si samedi, c'était théâtre plutôt que foot?

LUXEMBOURG - Le Groupement des improvisateurs professionnels du Luxembourg affronte samedi des Québécois pour une rencontre forte en éclats de rire.

L'équipe du GIPL affronte samedi son homologue québécoise au Tramsschapp, dans une rencontre d'improvisation théâtrale qui promet des éclats de rire.

L'équipe du GIPL affronte samedi son homologue québécoise au Tramsschapp, dans une rencontre d'improvisation théâtrale qui promet des éclats de rire.

Editpress

Deux équipes, un arbitre, deux mi-temps de 45 minutes, des cartons jaunes... Le parallèle avec un match de football s'arrêtera là, si ce n'est que le public compare parfois les joueurs à des comédiens... Les membres du Groupement des improvisateurs professionnels du Luxembourg, eux, le sont tous. L'équipe du GIPL affronte samedi son homologue québécoise au Tramsschapp, dans une rencontre d'improvisation théâtrale qui promet des éclats de rire.

Dans le milieu, c'est un peu comme si l'équipe de foot du Grand-Duché rencontrait le Brésil. «Le concept a été créé il y a une vingtaine d'années par la Ligue professionnelle de Montréal. Au Luxembourg, nous sommes obligés d'avoir un travail à côté. Les Québécois, eux, ne font que cela», souligne Jean-Michel Larré, président du GIPL.

Sur scène, le principe est simple: l'arbitre désigne des catégories et thèmes à partir desquels les comédiens doivent improviser leur prestation. Et le public désigne les vainqueurs à chaque manche. Formé de six comédiens, le GIPL compte sur son joueur-vedette, Bertrand Moupfouma. L'Aurélien Joachim du groupe, en quelque sorte.

Mathieu Vacon

www.gipl.lu

Au Tramsschapp

49 rue Ermesinde, L-1469 Luxembourg

À 20h

Ton opinion