Êtes-vous prêts à dire adieu au ticket de caisse en version papier?

Publié

Commerce au LuxembourgÊtes-vous prêts à dire adieu au ticket de caisse en version papier?

LUXEMBOURG – De nombreux clients estiment encore utile le ticket de caisse dans sa version papier. Une impression systématique pourtant dénoncée en plein débat sur les économies d'énergie et les mesures environnementales.

par
Nicolas Chauty

«Passez à un mode de travail sans papier, si possible». Dans le dernier «Guide des économies d’énergie pour le commerce luxembourgeois», le message passé à la fois par la Direction générale des classes moyennes, la confédération luxembourgeoise du commerce et la Chambre de commerce semble clair à l'égard des commerçants du pays. Dans le détail, ils sont invités à n'«imprimer que ce qui est strictement nécessaire», et par ricochet il est donc question, aussi, du ticket de caisse. Sans doute l'un des morceaux de papier à la durée de vie la plus courte…

«Proposez l'envoi électronique soit par e-mail, soit par code QR», suggère le guide qui s'inscrit donc dans le contexte d'économies à tous les niveaux et d'actions pour l'environnement. En préface, le ministre des Classes moyennes, Lex Delles, y va même de son petit mot: «25 000 entreprises commerciales emploient plus de 54 000 salariés (…) ce secteur clé porte un intérêt croissant à la question de la durabilité. (…) L‘urgence d‘une utilisation consciencieuse des ressources et d‘une gestion durable des matières premières énergétiques devient de plus en plus pressante. (…) Les mesures proposées sont tangibles, rapides à mettre en œuvre et peu coûteuses».

12% des clients le prennent «par réflexe»

Le débat n'est pas nouveau et l'enseigne de grande distribution Lidl s'est engagée, dès juin 2022, à supprimer progressivement le ticket de caisse en papier. Via une application, ses clients peuvent opter pour un reçu uniquement digital. «Nous comptons depuis 20% d'utilisateurs luxembourgeois en plus», explique l'enseigne à L'essentiel, précisant que «1,6 tonne de papier» a été économisée en six mois «pour la Belgique et le Luxembourg».

Pourtant, selon un sondage auquel ont participé 1 300 lecteurs de L'essentiel, la moitié d'entre eux (50%) ont répondu avoir toujours besoin du ticket de caisse en version papier pour suivre leurs dépenses et gérer leur compte bancaire. 12% disent le prendre en caisse mais «simplement parce que c'est un réflexe». Seuls 7% des sondés estiment qu'il devrait «être interdit de l'imprimer».

Il faut laisser le choix au client

«Le Gouvernement n’envisage pas à l’heure actuelle d’imposer une telle suppression», répond à L'essentiel le ministère de l'Économie. «Il est appréciable que ces solutions ne soient pas imposées aux consommateurs, mais que le client garde le choix entre le ticket dans sa version papier et le ticket digital», appuie le ministère de la Protection des consommateurs qui veut éviter que certains clients soient «défavorisés par cette évolution a priori inéluctable».

Pour ceux qui désirent toujours le papier, le ticket de caisse devrait être alors imprimé sur «du papier thermique Blue4est, fabriqué à partir de bois certifié FSC» et qui «ne contient pas de révélateur de couleur chimique et peut donc être éliminé avec les vieux papiers, avance le Guide des économies d’énergie pour le commerce luxembourgeois. Interrogées sur ce point, les autorités n'étaient pas en mesure d'estimer la quantité de papier que l’impression des tickets de caisse représente au Luxembourg.

Faut-il abandonner le ticket de caisse version papier?

Le Luxembourg en bref

Vous ne voulez rien rater de l'actualité au Luxembourg? N'en perdez pas une miette et retrouvez toutes les informations sur le Grand-Duché en bref dans notre ticker en suivant ce lien.

Ton opinion

51 commentaires