Plate-forme logistique – Eurohub Sud va prendre son départ lentement

Publié

Plate-forme logistiqueEurohub Sud va prendre son départ lentement

DUDELANGE - Cinq ans après l'annonce du projet, les travaux de la plate-forme logistique vont enfin débuter sur l'ancien site de la WSA.

Le site logistique doit mêler transports routier, ferroviaire et aérien.

Le site logistique doit mêler transports routier, ferroviaire et aérien.

L'essentiel/Mathieu Vacon

Le projet faisait la fierté du ministre Jeannot Krecké, lors de son annonce en 2007. Cela sera finalement son successeur à l'Économie, Étienne Schneider, qui lancera officiellement les travaux d'infrastructures du parc logistique, demain, sur l'ancien site militaire de la WSA (zone de Bettembourg-Dudelange).

Le raccordement du site au réseau autoroutier est le préalable à la concrétisation du projet. Confié au groupe français Sogaris, il prévoit la construction de quatre entrepôts (104 000 m2 en tout) et 2 256 m2 de bureaux. Le financement est assuré par une joint venture entre le ministère de l'Économie et Sogaris. L'investissement prévu est compris entre 50 et 70 millions d’euros. Fin 2007, le président du directoire de Sogaris tablait sur une concrétisation en 2009. Il s'est entre-temps heurté à des lenteurs administratives qui ont nettement ralenti le projet.

«Nous avons obtenu un permis de construire en avril dernier et devons affiner le dossier pour être en mesure de lancer les travaux du premier bâtiment en avril 2013. Il faudra environ un an pour le construire», confie Jean-Louis Foessel. Le président du directoire de Sogaris se projette à l'horizon 2017 pour la finalisation de l'ensemble de la plate-forme. «Nous avons des prospects, mais pas encore de clients» pour occuper les futurs bâtiments», complète Jean-Louis Foessel. Pour l'heure, seules deux sociétés ont pris leurs quartiers sur Eurohub Sud: Transalliance Europe et CFL Multimodal.

Mathieu Vacon

Ton opinion