Europe: des millions pour de vieux vestiaires
Publié

Europe: des millions pour de vieux vestiaires

LUXEMBOURG - Les fonds régionaux européens aident des régions en difficulté à se reconvertir. Belval est l'une d'entre elles.

Des start-up pleines de jeunes cadres dynamiques dans les anciens vestiaires des aciéries de Belval: cela sera réalité dans cinq ans tout au plus. «Réhabilitation» s'appelle le mot-clé.

La friche industrielle doit devenir un centre de l'innovation, appuyé aux cellules grises de l'université du Luxembourg et des centres de recherche publics qui s'y installent bientôt.
Le projet de pépinière d'entreprises, lourd de 13 millions d'euros, est l'un parmi des centaines de projets cofinancés en Europe par les fonds structurels. Avec partout le même but: améliorer les infrastructures, les formations, les partenariats pour créer de nouveaux emplois et aider les États à épauler leurs régions en difficulté.

Les budgets pour la période 2007-2013 ont été présentés lundi par la Commission au Luxembourg. Parmi les quelque 65 millions attribués au Grand-Duché, 2,3 millions environ vont au réaménagement des anciens vestiaires.
«Cela a clairement facilité la décision du Conseil de gouvernement, car le financement pose toujours problème!», explique Marco Grotz, l'un des responsables au ministère de l'Économie du futur incubateur.

En plus des 1 500 m2 de bureaux et 700 m2 destinés à la fabrication de prototypes, la quinzaine d'entreprises qui pourront s'installer à Belval, pour une durée maximale de trois à cinq ans, bénéficieront d'un accompagnement spécifique.

Des personnes seront là pour les aider à trouver des partenaires ou les conseiller en marketing. Le but est de «rassembler les acteurs» souligne Marco Grotz. Avec le but avoué de faire des start-up d'aujourd'hui les employeurs de demain.

Isabelle Hartmann

Ton opinion