Etats-Unis – Exécuté à 35 ans pour un quadruple meurtre
Publié

États-UnisExécuté à 35 ans pour un quadruple meurtre

L’État américain de l'Oklahoma a exécuté jeudi un homme de 35 ans, condamné à la peine capitale pour un quadruple meurtre commis dans le cadre d'une vendetta familiale.

Gilbert Postelle a été exécuté ce jeudi.

Gilbert Postelle a été exécuté ce jeudi.

Gilbert Postelle a été déclaré mort à 10h14 (16h14 GMT), après avoir reçu une injection létale dans le pénitencier de McAlester, ont annoncé les autorités correctionnelles.

En 2005, il avait participé à un raid meurtrier avec son père, son frère et un quatrième homme. Leur but était de «venger» le père, grièvement blessé dans un accident de moto. Ils s'étaient rendus au domicile de l'homme qu'ils tenaient - à tort - pour responsable de l'accident et avaient tiré une soixantaine de coups de feu. Gilbert Postelle avait lui-même abattu deux personnes qui tentaient de prendre la fuite.

«Je ne suis plus le garçon de 19 ans que j'étais»

Considéré comme l'un des moteurs du crime, Gilbert Postelle a été condamné à la peine capitale. Après avoir épuisé tous ses recours, il a demandé au Bureau des grâces de l'Oklahoma de recommander au gouverneur de commuer sa sentence. «Je regrette la douleur que j'ai causée», a-t-il déclaré lors d'une audience en décembre, devant cet organe consultatif. Mais «je ne suis plus le garçon de 19 ans que j'étais», a-t-il plaidé.

Il a expliqué avoir grandi dans une famille de drogués, avoir lui-même été dépendant à la méthamphétamine dès ses 13 ans, et avoir été très perturbé par l'accident de son père. Il «était tout pour moi malgré ses défauts». Il a assuré ne pas avoir de souvenir clair de la journée du crime. «Je ne peux même pas vous dire comment la décision de tuer ces gens a été prise». «Je comprends que je suis coupable et je l'accepte. Ma vie à l'époque était faite de chaos et de drogues».

Il n'a pas convaincu les membres du panel et est donc le troisième prisonnier exécuté en 2022 aux États-Unis et le second en Oklahoma.

L'exécution de Gilbert Postelle «semble s'être déroulée sans complication», «très rapidement», selon des journalistes appelés comme témoins.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion