Au Luxembourg – Exposés aux préjugés dès le plus jeune âge
Publié

Au LuxembourgExposés aux préjugés dès le plus jeune âge

LUXEMBOURG - Une campagne de sensibilisation est lancée pour lutter contre les stéréotypes sexués, dès le plus jeune âge.

«Les garçons sont meilleurs en maths. Les filles plus douées pour les langues. Les mères sont faites pour être au foyer. Les pères pour aller travailler». C'est le genre de stéréotypes auxquels les enfants sont encore confrontés quotidiennement et très jeunes au Luxembourg.

Pour contrer ces préjugés à la racine, le ministère de l'Égalité entre les femmes et les hommes lance la campagne de sensibilisation «We are equal!». «Le message que nous voulons faire passer, c'est que ce n'est pas le sexe de l'enfant qui doit primer, ce sont ses goûts et ses intérêts propres. Qu'il faut lui permettre de réaliser son potentiel», explique la ministre LSAP, Taina Bofferding.

La campagne se décline en plusieurs outils. De petits clips tout simples, reprenant chacun un stéréotype et montrant comment les protagonistes les surmontent, sont partagés sur YouTube et les réseaux sociaux. La page thématique rockmega.lu a été lancée. La camionnette MEGA Jumper va à la rencontre des jeunes. Et des brochures sont distribuées.

En plus de collaborer avec les écoles, le ministère travaille également avec l'Uni, qui mène actuellement des recherches sur les rôles et les stéréotypes liés au genre chez les enfants et les ados. Ces préjugés ont un impact sur la vie future de ces enfants, souligne la ministre. «Un secteur comme celui du numérique, à titre d'exemple, ne compte au Luxembourg que 14,5% de femmes». Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, le ministère organisera d'ailleurs jeudi avec Wide (Women in digital empowerment) des échanges entre les lycéens à Belval et des professionnels du numérique.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Ton opinion