Londres – Extinction Rebellion s’en prend au siège de HSBC
Publié

LondresExtinction Rebellion s’en prend au siège de HSBC

La police britannique a indiqué avoir arrêté neuf femmes du groupe écologiste qui a brisé, jeudi, les fenêtres du siège de la banque HSBC à Londres.

«Neuf femmes ont été arrêtées, suspectées d’avoir causé des dégâts», a déclaré la police, appelée sur place vers 7h10 (8h10 au Luxembourg), dans un communiqué. Selon Extinction Rebellion, ces neuf femmes ont brisé les fenêtres de HSBC à l’aide de marteaux et de burins, à l’occasion de la Journée de la Terre, pour protester contre le financement par la banque britannique d’activités contribuant au changement climatique. Elles se sont ensuite assises pour attendre l’arrivée de la police.

«Malgré l’engagement de HSBC de ramener son empreinte carbone à zéro d’ici à 2050, son plan climatique actuel permet toujours à la banque de financer les énergies extraites du charbon et ne fournit aucun cadre pour refuser des clients ou annuler des contrats présentant des liens avec l’industrie fossile», a souligné le mouvement dans un communiqué.

«Un dialogue sérieux sur notre stratégie climatique est le bienvenu, mais nous ne pouvons cautionner le vandalisme ou des actions mettant des personnes et des biens en danger», a réagi un porte-parole de HSBC. Parmi les manifestantes se trouvaient Valerie Brown, du parti Burning Pink, candidate à la mairie de Londres au scrutin local du 6 mai, appelant à une révolution citoyenne pour lutter contre le changement climatique.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion