Journée mondiale – Face au cancer, quels mots blessent ou font du bien?
Publié

Journée mondialeFace au cancer, quels mots blessent ou font du bien?

LUXEMBOURG - À l'occasion de la Journée mondiale du cancer, la Fondation Cancer lance une grande opération pour recueillir les témoignages de ceux qui sont passés par là.

De peur de blesser, chacun, souvent, se tait.

De peur de blesser, chacun, souvent, se tait.

«Quand on annonce à nos proches qu'on a un cancer, certains disparaissent des radars», constate Lucienne Thommes, directrice de la Fondation Cancer. «On ne sait pas quoi dire, ni quand, ni comment ou on a peur de blesser, alors on se tait. Parce que parler de la maladie reste difficile, voire tabou».

Ce qui plonge souvent les malades dans une forme de solitude. «Et la pandémie n'a rien arrangé, elle les a coupés de nombreux contacts». C'est la raison pour laquelle la Fondation, à l'occasion de la Journée mondiale du cancer, a décidé de donner la parole à tous les concernés en lançant un appel à témoignages national - «Comment te dire» - pour recueillir l'expérience des patients, anciens patients et leurs proches.

«Quand faut-il les dire? Où?»

À travers cette opération, «on veut savoir quels mots les ont blessés ou au contraire leur ont fait du bien et qu'ils ont aimé entendre», explique Lucienne Thommes. «Quand faut-il les dire? Où? Dans quelles circonstances?».

Quelles attitudes adopter «pour que les patients ne soient pas réduits à leur maladie, ils ne veulent sans doute pas qu'on leur demande tous les matins si ça va mais souhaitent peut-être aussi parler du dernier film qui est sorti». Dans deux mois, la Fondation Cancer fera le bilan et en tirera une sorte de vademecum auquel chacun pourra se référer pour améliorer la communication.

Chaque année au Luxembourg, environ 3 000 nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués et 18 000 personnes vivent aujourd'hui avec la maladie. Un millier meurt chaque année. Les cancers les plus répandus sont celui du sein, de la prostate, du poumon et le cancer colorectal.

(mc/L'essentiel)

Ton opinion