Au Luxembourg – Face au virus, l'ITM veille à protéger les salariés
Publié

Au LuxembourgFace au virus, l'ITM veille à protéger les salariés

LUXEMBOURG - La première année de la pandémie, les inspecteurs du travail ont mené 5 309 contrôles liés au coronavirus.

Les inspecteurs du travail font en moyenne 48 contrôles par jour.

Les inspecteurs du travail font en moyenne 48 contrôles par jour.

L’Inspection du travail et des mines (ITM) suivra de près le démarrage du CovidCheck obligatoire en entreprise, pour s’assurer qu’il est bien respecté. Mais les mesures sanitaires n’ont pas attendu ce 15 janvier pour donner de l’ouvrage aux 86 inspecteurs du travail (61 inspecteurs opérationnels sur le terrain et 25 affectés à des tâches administratives).

Entre le 18 mars 2020, début de l’état de crise dû à la pandémie, et le 31 décembre 2020, l’ITM a effectué 2 102 contrôles spécifiques du respect des mesures Covid, indique le ministre du Travail, en réponse à une question de la députée déi Lénk, Myriam Cecchetti. Au total, 356 infractions ont été constatées, complète l’ITM.

8,9 millions d'euros d'amendes

Majoritairement, des entreprises qui avaient omis, soit d’informer les salariés, soit d’afficher les mesures de prévention. Treize amendes administratives ont été infligées à l’encontre de sociétés n’ayant pas régularisé leur situation. Entre le 20 mars et le 19 avril 2020, période de fermeture des chantiers, l’ITM a effectué 3 207 contrôles et verbalisé 18 entreprises qui n’avaient pas respecté le confinement.

Par ailleurs, toutes activités confondues, en 2020, l’ITM a traité 276 988 demandes et réalisé 7 419 contrôles. Au total en 2020, elle aura infligé 2 105 amendes administratives pour un montant global de 8,9 millions d’euros. Ainsi, les 61 inspecteurs du travail sur le terrain ont assuré 48 contrôles par jour, soit 208 contrôles chacun sur les 261 jours ouvrés de l’année 2020.

(L'essentiel/ Séverine Goffin)

Ton opinion