Publicité en ligne – Facebook affirme avoir deux millions d'annonceurs
Publié

Publicité en ligneFacebook affirme avoir deux millions d'annonceurs

Le réseau social a indiqué mardi avoir franchi la barre des deux millions d'annonceurs publicitaires actifs, ce qui représente un bond de 33% en sept mois.

La plus grande partie des annonceurs publicitaires sur Facebook sont des PME.

La plus grande partie des annonceurs publicitaires sur Facebook sont des PME.

AFP

Le premier réseau social en ligne mondial avait estimé leur nombre à 1,5 million en juillet 2014, et le niveau actuel est «le double d'il y a un an et demi environ», a indiqué Dan Levy, vice-président chargé des services mondiaux de marketing du groupe américain, lors d'un entretien téléphonique avec l'AFP à Montevideo. «C'est un signe fort de notre engagement à aider les petites entreprises». La plus grande partie des annonceurs publicitaires sur Facebook sont en effet des PME qui utilisent le réseau social pour faire la promotion de leurs produits.

Au-delà des annonceurs publicitaires, de nombreuses entreprises utilisent aussi le réseau en y créant par exemple une page dédiée. «Plus de 70% des gens sur Facebook ont dans leurs contacts au moins une petite entreprise locale de leur région», relève M. Levy. Pour faciliter la tâche de ces annonceurs, Facebook a lancé mardi une nouvelle application leur permettant de gérer leurs publicités depuis un smartphone. L'application est disponible pour l'instant seulement aux États-Unis pour iOS, le système d'exploitation de l'iPhone d'Apple. Mais Facebook prévoit une extension au reste du monde «dans les prochaines semaines» et aux smartphones utilisant le logiciel Android (Google) «plus tard cette année», selon un message publié sur un de ses blogs officiels.

Facebook comptait 1,39 milliard d'utilisateurs fin décembre, dont la majorité (86%) se connectent depuis un appareil mobile. Un peu plus des deux tiers (69%) de ses recettes publicitaires sont également tirées des accès mobiles à son réseau.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion