Selon un sondage – Faire baisser mes impôts? Non merci!

Publié

Selon un sondageFaire baisser mes impôts? Non merci!

70% des Allemands estiment que leur gouvernement ferait mieux de lutter contre le déficit public plutôt que de baisser les impôts comme il s'y est engagé, selon un sondage publié vendredi.

70% des Allemands interrogés jugent que la baisse des impôts annoncée pour 2013 n'est pas une priorité.

70% des Allemands interrogés jugent que la baisse des impôts annoncée pour 2013 n'est pas une priorité.

AFP

À la question «est-il plus important pour vous de baisser les impôts ou de limiter l'accroissement de la dette publique?», 70% des 1 005 personnes interrogées par l'institut Infratest-Dimap ont répondu qu'il fallait lutter contre l'endettement. Ils ne sont que 24% à penser que réduire les impôts est plus important.

La nécessité d'une baisse d'impôts n'apparaît pas flagrante aux Allemands, puisque 49% estiment que ce projet n'est pas justifié et 48% sont d'un avis contraire. Ils ne sont qu'une minorité à croire à des baisses d'impôts pour 2013, décidées en Conseil des ministres, mercredi: 62% des personnes interrogées ne croient pas à cette promesse, bien que 2013 soit une année électorale, et 36% sont d'un avis contraire.

Popularité du gouvernement en berne

Et quand bien même cet allègement fiscal verrait le jour, seul 2% des Allemands s'attendent à une «réduction sensible» de ses prélèvements, 52% tablant sur «une faible réduction» et 45% pensent même que cela ne changera rien pour eux. Grâce à une reprise économique particulièrement vigoureuse en Allemagne, le gouvernement a pu limiter les déficits budgétaires et a enregistré des recettes fiscales bien supérieures à ses prévisions ces deux dernières années.

Et même si les plans d'aide aux pays de la zone euro, dont l'Allemagne est le principal contributeur, vont peser dans les années à venir, le gouvernement allemand, à la popularité en berne dans les sondages, a décidé mercredi de réduire les impôts sur les faibles revenus en 2013, année d'élections législatives.

(L'essentiel Online/AFP)

Prévisions électorales

Selon le sondage d'Infratest-Dimap de vendredi, si les élections législatives devaient avoir lieu ce dimanche, la coalition conservateurs-libéraux emmenée par Angela Merkel ne recueillerait que 37% des suffrages, contre 49% à l'attelage d'opposition Sociaux démocrates/Verts.

Ton opinion