Coupe du monde au Qatar – «Faire du Mondial un outil de progrès social»
Publié

Coupe du monde au Qatar«Faire du Mondial un outil de progrès social»

L'émir du Qatar s'est entretenu mercredi avec le président de la FIFA, en visite à Doha, des préparatifs du Mondial-2022, dont l'attribution à ce pays du Golfe a suscité la polémique.

«Je ne peux que me féliciter de constater que l'émir et le Qatar sont bien décidés à faire de la Coupe du Monde 2022 un outil de progrès social et de promotion pour le pays hôte et la région dans son ensemble», indique Sepp Blatter.

«Je ne peux que me féliciter de constater que l'émir et le Qatar sont bien décidés à faire de la Coupe du Monde 2022 un outil de progrès social et de promotion pour le pays hôte et la région dans son ensemble», indique Sepp Blatter.

AFP

Outre «les relations de coopération» entre le Qatar et la FIFA, les deux hommes ont évoqué «des questions d'intérêt commun, relatives notamment aux préparatifs du Mondial-2022 et à l'avancement des travaux» dans les projets liés à la prestigieuse compétition mondiale, a rapporté jeudi l'agence officielle QNA. Ils ont également abordé des questions relatives aux réformes concernant le droit du travail afin de garantir le bien-être des migrants, employés sur des chantiers liés au Mondial, selon le site Internet de la FIFA.

«Je ne peux que me féliciter de constater que l'émir et le Qatar sont bien décidés à faire de la Coupe du Monde 2022 un outil de progrès social et de promotion pour le pays hôte et la région dans son ensemble», a déclaré M. Blatter, selon ses propos rapportés sur le site de la FIFA. «Le Qatar prend son rôle d'organisateur très au sérieux», a-t-il ajouté au cours de l'entretien, auquel assistait notamment le secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke.

La polémique a enflé autour du riche Émirat gazier depuis qu'il s'est vu attribuer l'organisation du Mondial-2022: ses détracteurs invoquent la chaleur de l'été dans le Golfe, les conditions de travail, jugées inhumaines, des migrants dans ce pays et plus récemment des soupçons de corruption dans l'attribution de la Coupe du monde de football.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion