Etude européenne – Faire garder son enfant est et restera difficile

Publié

Étude européenneFaire garder son enfant est et restera difficile

LUXEMBOURG - L'accueil des enfants en bas âge varie selon les pays européens. Mais au Luxembourg comme ailleurs, les places manquent et continueront certainement de manquer.

Les enfants de 0 à 5 ans seront de moins en moins nombreux au sein de l'Union européenne d'ici 2020 et 2030. Mais pas au Luxembourg.

Les enfants de 0 à 5 ans seront de moins en moins nombreux au sein de l'Union européenne d'ici 2020 et 2030. Mais pas au Luxembourg.

AFP

Le gouvernement Bettel a fait savoir à plusieurs reprises son envie de rendre l’accueil des enfants âgés de 0 à 3 ans gratuit d’ici la fin de sa législature. Une promesse qui va s'avérer difficile et très coûteuse. Car, comme le souligne une étude commandée par la Commission européenne, le Luxembourg fait partie des seuls six pays européens où le nombre d'enfants de 0 à 5 ans va augmenter d'ici 2030 (voir encadré).

Faire garder des enfants en bas âge est un vrai défi au Luxembourg. Manque de places, prix élevés, manque de contrôle... Le problème est connu. Cette étude permet de savoir où se situe le Luxembourg par rapport à ses voisins européens et frontaliers. Pour commencer, la pénurie de places n'est pas une spécificité luxembourgeoise. Loin de là. Actuellement, l'offre de places ne satisfait la demande que dans quatre pays européens: le Danemark, la Finlande, la Suède et la Norvège.

1 280 euros par mois

Le Luxembourg, comme plusieurs pays européens, fait payer les services de la petite enfance. Mais c'est au niveau du prix que le bât blesse. C'est au Grand-Duché (mais aussi en Irlande, en Suisse et au Royaume-Uni) que faire garder son enfant coûte le plus cher. Faire garder un bambin de moins de 3 ans peut ainsi coûter jusque 1 280 euros par mois pour les parents luxembourgeois contre environ 550 en France, 850 en Allemagne et 650 en Belgique. Pour ce qui est du temps de garde, le Luxembourg est également au-dessus de la moyenne européenne. Les enfants de moins de 3 ans passent en moyenne 26 heures par semaine dans un établissement d’accueil et de garde. Au Grand-Duché, ils y passent 31 heures (contre 29 heures en Belgique et en Allemagne et 30 en France).

En moyenne, il apparaît selon cette étude que 93% des enfants européens fréquentent les services de la petite enfance avant de débuter la scolarité obligatoire. Les projections démographiques suggèrent qu'en 2030 l'Union européenne comptera 2,5 millions d'enfants de moins qu'en 2012. Malgré ce déclin, on prévoit que la demande de places - particulièrement pour les plus jeunes enfants - continuera à dépasser l'offre. Faire garder des enfants de moins de 3 ans n'est (et ne sera) donc pas un casse-tête qu'au Luxembourg...

(FR/L'essentiel)

Toujours plus de petits enfants au Luxembourg

La population des enfants âgés de 0 à 5 ans devrait progresser de 6,4% d'ici 2020, et de 10,5% d'ici 2030 au Luxembourg. Des statistiques en totale divergence avec la tendance européenne, nettement en retrait: -1,9% d'ici 2020, -7,6% d'ici 2030. Actuellement, les petits enfants représentent 6,7% de la population totale du Grand-Duché, une proportion dans la moyenne européenne (6,3%).

Ton opinion