Football-BGL Ligue – «Faire revenir les fans de la Jeunesse au stade»
Publié

Football-BGL Ligue«Faire revenir les fans de la Jeunesse au stade»

Les nouveaux dirigeants grecs du club eschois ont précisé lundi les contours de leur projet. Ils indiquent que les supporters y auront une place centrale.

Le CEO Panos Katsaitis (à gauche) et le président Manthos Poulinakis (à droite) veulent lancer un projet sur le long terme à la Jeunesse.

Le CEO Panos Katsaitis (à gauche) et le président Manthos Poulinakis (à droite) veulent lancer un projet sur le long terme à la Jeunesse.

«Nous allons faire venir quatre ou cinq joueurs pour nous renforcer avant la reprise». À peine nommé CEO de la Jeunesse, Panos Katsaitis ne veut pas perdre de temps. Alors que Manthos Poulinakis a succédé ce week-end à Jean Cazzaro à la présidence du club, c'est son homme de confiance qui a présenté lundi les grandes lignes du projet.

Les deux hommes avaient déjà travaillé ensemble à l'OFI Crète, un club de D1 grecque où ils avaient réussi à attirer Gennaro Gattuso. Si quelques histoires de salaires impayés ont été évoquées dans la presse, Panos Katsaitis se targue d'avoir fait passer les abonnements de 800 à 4 000 en trois saisons au club (2012-2014). À la Jeunesse aussi, les supporters seront mis au centre du projet. «Nous voulons faire revenir les fans au stade», explique le CEO, qui souhaite y parvenir en améliorant l'accueil des spectateurs et en proposant un football agréable. Les nouveaux dirigeants souhaitent aussi pouvoir attirer bientôt des joueurs de l'équipe nationale, tout en espérant être en mesure «d'en former dans les années à venir».

Dans ce projet qu'il souhaite mener sur «le long terme», Panos Katsaitis a aussi l'ambition de créer un nouveau lieu qui abritera un musée sur l'histoire du club, une boutique, une salle de presse et des bureaux. En attendant, l'Allemand Marcus Weiss, arrivé en mai dernier, a été confirmé au poste d'entraîneur sans qu'aucun objectif précis ne lui ait été fixé pour le moment. Mais le nouveau CEO promet «d'ajouter une étoile sur notre maillot le plus tôt possible».



(Nicolas Grellier/L'essentiel)

Ton opinion