«Black Lives Matter» – Faut-il déboulonner la statue de Léopold II à Arlon?

Publié

«Black Lives Matter»Faut-il déboulonner la statue de Léopold II à Arlon?

ARLON - Une pétition demande à la ville de retirer la statue de l'ancien roi des Belges, symbole des ravages de la colonisation au Congo.

La statue de Léoplod II est située à l'entée d'Arlon.

La statue de Léoplod II est située à l'entée d'Arlon.

La statue d'un marchand d'esclaves jetée au fond de la rivière à Bristol par les manifestants, celle de Christophe Colomb décapitée à Boston, le mouvement «Black Lives Matter» a décidé de s'en prendre aux symboles du racisme, de l’esclavagisme et de la colonisation.

Également concernée par les protestations, la Belgique voit le débat se polariser autour de Léopold II. L'ancien roi des Belges, figure de la colonisation du Congo, incarne pour de nombreuses personnes les horreurs d'un système qui a provoqué des millions de morts et autant d'exactions dans ce pays d'Afrique centrale devenu «propriété personnelle du roi» à la fin du XIXe siècle.

La ville d'Anvers a été une des premières à retirer une statue de Léopold II. Celle a l'entrée d'Arlon sera-t-elle la suivante? C'est en tout cas ce que réclame une pétition déjà signée par près de 750 personnes. Une citation en particulier ne passe pas du tout. Elle est inscrite derrière la statue: «J'ai entrepris l’œuvre du Congo dans l'intérêt de la civilisation et pour le bien de la Belgique».

«Un affront au visage de ceux qui ont souffert et qui sont morts sacrifiés»

«Notre demande est claire, il s’agit de déboulonner la statue. Ici, nous honorons la mémoire d’un homme qui a la responsabilité morale du massacre, de l’exploitation et de la torture d’un peuple entier à des fins mercantiles et expansionnistes. Ici, nous ne cherchons même pas à cacher les pans les plus odieux de notre héritage», indique la pétition, qui estime que cette statue est «un affront au visage de ceux qui ont souffert et qui sont morts sacrifiés».

Les responsables de la pétition ne demandent pas ce que la statue soit détruite pour autant. Ainsi son placement dans un musée ou à un autre endroit doit être décidé «via un référendum populaire ou via une plateforme de consultation citoyenne en ligne», estiment les auteurs.

Interrogée sur le sujet, la ville d'Arlon n'a pas donné suite à nos sollicitations pour le moment.

(th/L'essentiel)

Ton opinion