Trop d'arrêts maladie – Faute d'employés, Finnair annule 20% de ses vols
Publié

Trop d'arrêts maladieFaute d'employés, Finnair annule 20% de ses vols

La compagnie aérienne finlandaise a dû réduire la voilure, un nombre important de ses employés étant sur le flanc en raison d'Omicron et de la grippe saisonnière.

Après avoir réduit ses effectifs pour faire face à la crise, Finnair n'a plus assez d'employés pour affronter Omicron et la grippe.

Après avoir réduit ses effectifs pour faire face à la crise, Finnair n'a plus assez d'employés pour affronter Omicron et la grippe.

AFP/Axel Schmidt

Confrontée dans ses rangs à la multiplication des arrêts maladie notamment liés au Covid-19, la compagnie aérienne finlandaise Finnair a annoncé mercredi qu'elle allait annuler 20% de ses vols en février. «Le variant Omicron du coronavirus et la saison de la grippe ont entraîné une augmentation significative des arrêts maladie au sein du personnel de Finnair et de ses partenaires», a expliqué le transporteur, dans un communiqué.

Le transport aérien mondial est, depuis Noël, très perturbé par Omicron, extrêmement contagieux. De nombreux pilotes et membres du personnel navigant sont absents après avoir contracté le Covid-19 ou sont cas contact et donc en quarantaine, contraignant les compagnies, qui n'ont pas assez de personnel pour assurer les vols, à en annuler. Les vols Finnair annulés concerneront principalement des destinations vers lesquelles le transporteur assure plusieurs vols quotidiens - comme Stockholm, Oslo, Paris et Rome - afin de permettre aux clients de prendre un autre vol le même jour, a-t-il expliqué.

Réduction d'effectifs

L'inauguration de la nouvelle liaison long-courrier vers Dallas, aux États-Unis, a, quant à elle, été reportée au 27 mars. Des liaisons vers l'Asie seront également touchées par cette réduction. Finnair, dont le modèle économique repose sur les liaisons Europe-Asie via son «hub» d'Helsinki, a été particulièrement touchée par la pandémie partie de Chine, avant de frapper durement l'Europe et d'entraîner de sévères restrictions de voyages partout dans le monde.

Comme de nombreuses autres compagnies aériennes, Finnair, détenue à hauteur de 55,9% par l'État finlandais, a procédé en 2020 à un plan de recapitalisation, comprenant notamment une augmentation de capital de 500 millions d'euros. Ce plan s'est accompagné de mesures drastiques d'économies dont une réduction de ses effectifs.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion