FC Metz: le torchon brûle entre Molinari et de Taddeo
Publié

FC Metz: le torchon brûle entre Molinari et de Taddeo

Le président de Metz, Carlo Molinari, a pris ses distances avec son entraîneur Francis de Taddeo. Des décisions pourraient être prises en cas de revers samedi lors du derby contre Nancy.

"Etant donné la situation au classement, la position de Francis de Taddeo est fragilisée", a avoué Carlo Molinari, qui a longtemps défendu contre vents et marées son entraîneur. "Il est trop tôt pour dire quelle décision prendra le club mais la situation nous interpelle", a-t-il précisé, ajoutant que "si ce n'était pas le cas, vous pourriez vous (les journalistes) poser des questions".

Francis de Taddeo est à la tête de l'équipe première du FC Metz depuis la saison dernière à l'issue de laquelle le club avait retrouvé l'élite. Auparavant il avait en charge le centre de formation. C'est sa première saison en L1. "Le sujet est délicat. La situation n'est pas la même qu'il y a deux ans, le groupe est sain mais c'est un problème de qualité. Il y a deux ans, le climat était tellement délétère dans le groupe que changer d'entraîneur n'aurait rien changé, il aurait fallu changer le groupe", a expliqué M. Molinari.

"Pas la meilleure équipe possible"

"Il serait difficile de se séparer d'un entraîneur qui a la confiance du groupe", a poursuivi le dirigeant mosellan, estimant que ce "serait encore plus délicat pour celui qui viendrait derrière".

Carlo Molinari a cependant vivement critiqué son entraîneur sur ses choix de joueurs lors du dernier match à Nice (défaite 3-1): "Je ne suis pas le seul à penser que l'équipe alignée à Nice n'était pas la meilleure possible. Il n'y a qu'à voir le match qu'elle a réalisé".

Enfin, le président s'est interrogé sur des aspects du fonctionnement sportif: "J'étais contre l'élargissement de l'effectif (à 40 éléments) mais c'est le choix de l'entraîneur". "Aujourd'hui, on peut améliorer les résultats par l'arrivée de joueurs nouveaux qui ont peu ou pas joué jusqu'à présent", a-t-il ajouté.

"Je ne ferai pas l'équipe, c'est le rôle de l'entraîneur. Le match de samedi est important pour les uns et les autres, il peut engendrer une réflexion plus profonde dans le temps. Il y a une obligation de rendre l'équipe plus performante", a poursuivi M. Molinari.

Ton opinion