Au Luxembourg – Filmer sous les jupes des filles sera (enfin) interdit
Publié

Au LuxembourgFilmer sous les jupes des filles sera (enfin) interdit

LUXEMBOURG - Les députés planchent sur une proposition de loi visant à sanctionner le voyeurisme.

Filmer sous les jupes va enfin être punissable par la loi.

Filmer sous les jupes va enfin être punissable par la loi.

Ses agissements avaient fait scandale à la fin de l'été 2017. Un individu s'était fait prendre alors qu'il filmait impunément sous les jupes des dames dans les bus entre la gare de Luxembourg et le Kirchberg. Et cela faisait cinq ans qu'il faisait ça. L'affaire en était restée là, le coupable ne pouvant être poursuivi en justice en raison d'un vide juridique sur la question, filmer sous les jupes dans un lieu public n'étant pas illégal, au regard de la loi.

Un peu plus de deux ans plus tard, ce vide juridique devrait enfin être comblé prochainement. Les députés de la commission de la justice se sont en effet penchés, ce mercredi matin, sur une proposition de loi du député CSV Gilles Roth. Le texte vise à sanctionner tout comportement de voyeurisme, comme celui décrit plus haut ou le fait de filmer, à son insu, une personne qui se change dans un vestiaire.

Le texte, même s'il émane d'un député de l'opposition, a de grandes chances d'être adopté. La ministre de la Justice, Sam Tanson, a en effet salué la proposition de loi qui «comble une lacune dans la législation luxembourgeoise». Elle propose d'intégrer l'infraction dans le code pénal. Reste pour les députés à apporter quelques précisions à la future loi, notamment sur les sanctions. Ils ont l'intention de suivre la législation française. Les actes de voyeurisme y sont punis de peines de huit jours à un an de prison et d'amendes jusqu'à 15 000 euros.

(jw/L'essentiel)

Ton opinion