Au Luxembourg – Flambée des prix: «Je mets la moitié du plein»
Publié

Au LuxembourgFlambée des prix: «Je mets la moitié du plein»

LUXEMBOURG - L'envolée des prix des carburants impacte-t-elle les usagers et leurs comportements?

Les prix des carburants connaissent des hausses successives depuis plusieurs semaines.

Les prix des carburants connaissent des hausses successives depuis plusieurs semaines.

«C’est infernal! Et dans trois jours, ce sera encore plus cher! À quoi va nous servir l’index? À payer l’essence», s’insurge un automobiliste, en faisant le plein de diesel dans sa citadine. Pourtant, il n’a pas fallu attendre trois jours pour voir le prix augmenter puisque le lendemain, le litre de diesel passait de 1,37 à 1,39 euro. «On est des vaches à lait» s’emporte-t-il encore.

Au lendemain d’une nouvelle annonce de la hausse des prix, c’est le principal sujet de discussion dans les files d’attente des stations-services. Pour certains ménages, c’est une nouvelle donnée à prendre en compte dans la gestion du budget. «Si on compare avec quelques mois en arrière, la hausse est spectaculaire. Cela a une incidence directe sur ma vie quotidienne. Aujourd’hui par exemple, je n’ai pas mis le plein et je limite les trajets superficiels», affirme une travailleuse frontalière.

Sa fille, rémunérée au salaire minimum, s’inquiète aussi de l’augmentation des prix et admet surveiller avec plus de vigilance ses dépenses de carburant. Comme elles, de plus en plus de consommateurs changent leur comportement à la pompe à essence. «Je ne mets que la moitié en espérant que le prix baisse» sourit un jeune homme. D’autres consommateurs sont plus pragmatiques et privilégient le train pour se déplacer. «Il faut s’attendre à de nouvelles hausses à l’avenir. Cela doit peut-être nous interroger sur nos modes de transport», conclut un résident.


(yb/L'essentiel)

Ton opinion