Procès – Fluxys, pas responsable de la catastrophe de Ghislenghien

Publié

ProcèsFluxys, pas responsable de la catastrophe de Ghislenghien

La société gestionnaire du transport de gaz naturel en Belgique, a été acquittée lundi, à l'issue du procès de l'explosion accidentelle qui avait fait 24 morts en 2004.

Il s'agit de la première décision significative du jugement du tribunal correctionnel de Tournai (ouest), dont la lecture, entamée lundi matin, devrait prendre une bonne partie de la journée. Le tribunal n'a pas suivi le procureur, qui avait considéré que la société portait la plus lourde responsabilité dans la catastrophe, qui avait également fait 132 blessés.

Les juges ont notamment estimé que Fluxys n'avait pas à vérifier que les directives de sécurité qu'elle imposait pour les chantiers situés au-dessus de ses conduites de gaz souterraines étaient bien respectées, selon l'agence de presse belge.

Réponse «calamiteuse»

L'instruction avait révélé qu'une canalisation à gros débit de Fluxys avait été endommagée, le 24 juin 2004, par un engin de chantier travaillant à la construction de nouveaux bâtiments pour la société Diamant Boart (devenue Husqvarna) sur le terrain traversé par la conduite, dans la zone industrielle de Ghislenghien, à une cinquantaine de kilomètres de Bruxelles. Fragilisée, la conduite avait explosé cinq semaines plus tard. Fluxys n'avait jamais été informé du premier incident, a relevé lundi le tribunal.

Le jugement stipule que Fluxys avait agi correctement lorsqu'elle a été prévenue de la fuite de gaz, le matin du 24 juin, par le chef des pompiers présent sur place, alors que le parquet avait jugé cette réponse «calamiteuse». C'était cet officier, Eddy Pettiaux, qui est mort sur les lieux, qui restait responsable de la sécurité, a estimé le tribunal.

Depuis le 25 mai

Le procès s'était ouvert le 25 mai. Durant les audiences, les prévenus -Fluxys, les entreprises chargés des travaux, Diamant Boart, les responsables des pompiers et les autorités locales- s'étaient renvoyé la responsabilité de la catastrophe.

Publigaz, holding intercommunal belge, est l'actionnaire majoritaire (51,47%) de Fluxys, dont Electrabel, filiale du groupe d'énergie français GDF-Suez, détient 38,5%.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion