Football: Erling Haaland et Aitana Bonmati sacrés joueur et joueuse UEFA de l'année

Publié

FootballErling Haaland et Aitana Bonmati sacrés joueur et joueuse UEFA de l'année

Le Norvégien Erling Haaland et l'Espagnole Aitana Bonmati ont été désignés meilleurs joueur et joueuse UEFA de l'année, jeudi à Monaco.

Manchester City's Norwegian striker Erling Haaland (L) and FC Barcelona's Spanish midfielder Aitana Bonmati (R) pose with their season 2022/2023 men's and women's player of the year awards during the UEFA Champions League group stage draw ceremony at The Grimaldi Forum in the Principality of Monaco, on August 31, 2023. (Photo by NICOLAS TUCAT / AFP)

Les récompenses ont été décernées après le tirage au sort de la Champions League.

AFP

Erling Haaland, 23 ans, grand artisan du triplé historique Coupe/championnat/Ligue des champions réussi par Manchester City en ayant inscrit 52 buts toutes compétitions confondues, a été préféré à son coéquipier belge Kevin De Bruyne et à l'Argentin Lionel Messi.

La milieu de terrain espagnole, âgée de 25 ans, vainqueure de la Ligue des champions avec Barcelone puis du Mondial avec l'Espagne, étant désignée à chaque fois meilleure joueuse des deux compétitions, a devancé sa compatriote Olga Carmona et l'Australienne Sam Kerr.

Avec ses 52 buts toutes compétitions confondues pour sa première saison avec City, dont 39 en Premier League - un record -, le mancunien de 23 ans a été préféré à son coéquipier belge Kevin De Bruyne et à l'Argentin Lionel Messi (Inter Miami), vainqueur du Mondial-2022 au Qatar.

Bonmati dédie son prix à Jennifer Hermoso

Récompensée par le prix féminin, Aitana Bonmati a elle aussi brillé la saison dernière avec le FC Barcelone, club avec lequel elle a remporté le championnat espagnol et surtout la Ligue des champions - en étant élue meilleure joueuse -, pour la deuxième fois de l'histoire du club catalan.

L'Espagnole a tenu, après avoir reçu son prix, à évoquer le scandale du baiser forcé, qui n'en finit pas de secouer le monde du foot espagnol. «Nous ne pouvons pas permettre l'abus de pouvoir», a-t-elle déclaré, avant d'ajouter qu'elle dédiait son prix à «Jennifer Hermoso et à toutes les femmes qui en souffrent».

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire