Guerre en Ukraine: Les forces russes entrent dans Lyssytchansk

Guerre en UkraineLes forces russes entrent dans Lyssytchansk

Le président russe Vladimir Poutine a lancé le 24 février, à l'aube, une invasion de l'Ukraine. Suivez la situation en temps réel.

1 / 359
25.06 Les Russes arrivent dans Lyssytchansk.

25.06 Les Russes arrivent dans Lyssytchansk.

AFP
24.06 Les forces ukrainiennes ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk.

24.06 Les forces ukrainiennes ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk.

AFP
23.06 Plus de 150 sites culturels ont été partiellement ou totalement détruits en près de quatre mois de guerre en Ukraine, a annoncé jeudi l’Organisation des nations unies pour la science, l’éducation et la culture (Unesco).

23.06 Plus de 150 sites culturels ont été partiellement ou totalement détruits en près de quatre mois de guerre en Ukraine, a annoncé jeudi l’Organisation des nations unies pour la science, l’éducation et la culture (Unesco).

AFP
samedi, 25.06.2022
12:32

Les forces russes entrent dans Lyssytchansk

Les forces russes et prorusses sont entrées samedi dans Lyssytchansk et des «combats de rue» ont désormais lieu dans cette ville voisine de Severodonetsk, verrou stratégique dans l'est de l'Ukraine en passe d'être pris par Moscou, ont affirmé les séparatistes.

«La milice populaire de la République populaire de Lougansk et l'armée russe sont entrées dans la ville de Lyssytchansk. Certaines entreprises de la ville ont déjà été prises. Des combats de rue s'y déroulent actuellement», a déclaré sur Telegram un représentant des séparatistes prorusses, le lieutenant-colonel Andreï Marotchko.

11:50

Des dizaines de mercenaires polonais auraient été tués dans une frappe russe

La Russie a affirmé samedi avoir tué «jusqu’à 80» combattants polonais dans un bombardement dans l’est de l’Ukraine, où les combats font rage entre les forces de Kiev et celles de Moscou.

«Jusqu’à 80 mercenaires polonais, 20 véhicules blindés de combat et huit lance-roquettes multiples Grad ont été détruits dans des frappes d’armes de haute précision sur l’usine de zinc Megatex dans la localité de Konstantinovka», dans la région de Donetsk, a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Cette affirmation n’était pas vérifiable de manière indépendante.

08:49

Des missiles tirés depuis le Bélarus en direction de l'Ukraine

Des missiles ont été tirés depuis le Bélarus, allié diplomatique de Moscou, en direction de la région frontalière de Tcherniguiv en Ukraine, au nord-est de Kiev, a affirmé samedi l'armée ukrainienne.

«Vers 5h heures du matin (4h au Luxembourg), la région de Tcherniguiv a subi un bombardement massif de missiles. Vingt roquettes ont visé le village de Desna, tirés depuis le territoire du Bélarus (et aussi) depuis les airs», a indiqué sur Facebook le commandement Nord des troupes ukrainiennes, précisant qu'«il n'y avait pas de victimes» à ce stade.

08:00

L'Ukraine réclame la «parité de feu» avec les Russes après le retrait de Severodonetsk

L’Ukraine presse ses alliés de lui donner enfin la «parité de feu» avec les forces russes pour «stabiliser» la situation dans le Donbass après le retrait de ses troupes à Severodonetsk, verrou stratégique de cette région, pilonné depuis des semaines par l’artillerie russe.

«J’ai souligné la nécessité d’atteindre la parité de feu avec l’ennemi, ce qui nous permettra de stabiliser la situation dans la région la plus menacée de Lougansk», a déclaré le commandant en chef des forces armées ukrainiennes, Valeriy Zaluzhnyi, en rendant compte sur sa page Facebook d’un entretien téléphonique avec son homologue américain, le général Mark Milley.

L’Ukraine ne cesse de réclamer davantage d’armes lourdes à ses alliés pour contrer la puissance de frappe russe, particulièrement dans le Donbass, région industrielle dans l’est du pays, déjà partiellement sous contrôle de séparatistes pro-russes depuis 2014, et que Moscou s’est juré de conquérir totalement.

vendredi, 24.06.2022
11:45

Réfugiés ukrainiens: un prêt «record» du Conseil de l’Europe à la Pologne

La banque de développement du Conseil de l’Europe (CEB) a accordé vendredi à la Pologne un prêt de 450 millions d’euros, un montant qualifié de «record» pour l’institution, afin d’aider Varsovie à prendre en charge les personnes fuyant la guerre en Ukraine.

La vigie des droits humains sur le continent européen, installée à Strasbourg, explique que la priorité de ce prêt «sera de couvrir le coût des allocations exceptionnelles de subsistance, des indemnités forfaitaires d’hébergement et des allocations mensuelles pour enfant à charge».

Selon le Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) de l’ONU, à la date du 21 juin, plus de 8 millions de personnes avaient franchi les frontières de l’Ukraine sans retour depuis le début de l’invasion russe le 24 février. Plus de la moitié sont parties vers la Pologne, avec plus de 4,1 millions d’arrivées. Il s’agit principalement de femmes, d’enfants et de personnes âgées.

09:38

La candidature de l'Ukraine à l'UE, une affaire «intérieure à l'Europe», selon le Kremlin

Le Kremlin a qualifié vendredi d'«affaire intérieure à l'Europe» la décision des Vingt-Sept d'accorder à l'Ukraine et à la Moldavie le statut de candidat à l'UE, en pleine offensive russe chez son voisin ukrainien.

«C'est une affaire intérieure à l'Europe», a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, tout en soulignant qu'il est «important» pour Moscou que «tous ces processus n'apportent pas davantage de problèmes à la Russie et dans les relations de ces pays avec la Russie».

07:24

Un fonctionnaire de l'occupation russe tué à Kherson dans un attentat

Un fonctionnaire de l'administration d'occupation installée par la Russie à Kherson, dans le sud de l'Ukraine sous contrôle russe, a été tué vendredi dans un attentat, ont indiqué les autorités, alors que ce type d'attaques se multiplient.

«C'était une attaque ciblée sur un collaborateur de l'administration civile et militaire, et qui l'a tué», a indiqué l'administration à l'agence russe Tass. La victime, Dmitri Savloutchenko, était en charge des sports et de la jeunesse dans la région de Kherson.

06:03

Les forces ukrainiennes ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk

Les forces ukrainiennes ont reçu l'ordre de se retirer de la ville de Severodonetsk, dans l'est du pays, théâtre d'âpres combats avec l'armée russe, a annoncé vendredi, le gouverneur régional.

«Les forces armées ukrainiennes vont devoir se retirer de Severodonetsk. Ils en ont reçu l'ordre», a déclaré sur Telegram Sergiy Gaiday, le gouverneur de Lougansk, où se situe cette localité stratégique.

jeudi, 23.06.2022
18:45

Les Vingt-Sept accordent à l'Ukraine et la Moldavie le statut de candidat à l'UE

Les dirigeants des Vingt-Sept ont reconnu jeudi à l'Ukraine et à la Moldavie le statut de candidat à l'Union européenne, a annoncé le président du Conseil européen Charles Michel, évoquant un «moment historique», en pleine offensive russe.

Cette décision très attendue par Kiev, prise lors d'un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement des pays de l'UE à Bruxelles, marque le début d'un processus long et complexe en vue d'une adhésion.

AFP

«C'est un moment unique et historique dans les relations Ukraine-UE», s'est félicité M. Zelensky sur Twitter, affirmant que, selon lui, «l'avenir de l'Ukraine se trouve au sein de l'UE».

09:36

L’Allemagne passe en niveau d’alerte face au manque de gaz russe

L’Allemagne a activé, jeudi, le «niveau d’alerte» du plan visant à garantir son approvisionnement en gaz. Le pays se rapproche ainsi de mesures de rationnement, dans le sillage de la baisse de 60% des livraisons de Moscou via le gazoduc Nord Stream. «Nous sommes dans une crise gazière.

Le gaz est désormais une ressource rare», a déclaré le ministre de l’Économie Robert Habeck lors d’une conférence de presse. Le gouvernement pourra dans ce cadre «soutenir» les acteurs du marché pour faire face aux prix élevés.

07:30

Plus de 150 sites culturels ont été détruits

Plus de 150 sites culturels ont été partiellement ou totalement détruits en près de quatre mois de guerre en Ukraine, a annoncé jeudi l’Organisation des nations unies pour la science, l’éducation et la culture (Unesco).

«Selon les vérifications effectuées par ses experts, 152 sites culturels ont été détruits partiellement ou totalement en raison des combats, dont 70 édifices religieux, 30 bâtiments historiques, 18 centres culturels, 15 monuments, 12 musées et 7 bibliothèques», indique l’Unesco dans un communiqué.

Trois régions concentrent les trois-quarts des dommages depuis le 24 février, date du début de l’invasion russe: celles de Donetsk (45 sites touchés), Kharkiv (40) et Kiev (26), précise l’organisation onusienne.

06:20

Deux grands terminaux agricoles bombardés à Mykolaïv

Deux terminaux de stockage de grains ont été touchés par des bombardements russes mercredi dans la ville portuaire de Mykolaïv, en Ukraine, ont indiqué à l’AFP leurs opérateurs, les maisons de négoce Bunge et Viterra.

Le terminal portuaire d’Evri, propriété de Viterra et dédié aux huiles végétales, a été «endommagé par une attaque de missiles», qui a fait un blessé léger, a indiqué un porte-parole du groupe, précisant que deux silos étaient en feu et un troisième endommagé. Ce site a une capacité de stockage de 160 000 tonnes.

04:00

Le G7 fera des «propositions concrètes» pour «augmenter la pression sur la Russie»

Le sommet du G7 en fin de semaine en Allemagne débouchera sur «un ensemble de propositions concrètes pour augmenter la pression sur la Russie et montrer notre soutien collectif à l’Ukraine», a déclaré mercredi un haut responsable de la Maison-Blanche.

Il n’a pas toutefois donné de détails sur ce que seraient ces mesures, après que les Occidentaux ont déjà multiplié les annonces de sanctions contre le régime de Vladimir Poutine. La même source a par ailleurs indiqué que le sujet de l’énergie, dont le coût explose dans le monde, serait «au cœur des discussions» entre les dirigeants des États-Unis, de l’Allemagne, de la France, du Canada, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni lors de ce sommet.

mercredi, 22.06.2022

Le gouvernement renversé par une motion de censure, avec la guerre en toile de fond

Le gouvernement bulgare du Premier ministre libéral Kiril Petkov a été renversé mercredi par une motion de censure, plongeant le pays dans une nouvelle crise politique après déjà trois élections l'an dernier.

Le texte a été adopté par 123 députés, tandis que 116 ont voté contre, sur les 240 sièges, a annoncé le vice-président du Parlement Miroslav Ivanov.

15:38

La guerre en mer Noire s'intensifie

Affrontements pour un îlot stratégique, navire russe coulé, tirs contre des plateformes gazières, risposte contre la zone côtière... La bataille s'intensifie en mer Noire au large des côtes de l'Ukraine, qui y défie la puissance navale russe. En l'espace de quelques jours, d'après les belligérants et les observateurs du conflit, les événements se sont précipités, notamment autour de l'île des Serpents, un îlot ukrainien stratégique.

«Cela s'intensifie clairement avec des actions des deux côtés», résume un expert militaire occidental, après près de quatre mois de guerre durant lesquels la Russie n'est pas parvenue à assoir sa domination en mer.

11:34

L’Allemagne rejette «fermement» les menaces de représailles

L’Allemagne rejette «fermement» les menaces de représailles brandies par la Russie envers la Lituanie, après que cet État balte a instauré des restrictions pour certaines marchandises transitant vers l’enclave russe de Kaliningrad, a indiqué mercredi, le porte-parole du gouvernement.

«Nous demandons à la Russie de ne pas prendre de mesures qui aillent à l’encontre du droit international», a ajouté Steffen Hebestreit, alors que Moscou a promis de «sérieuses» représailles contre Vilnius, après la mise en application de sanctions européennes liées à l’invasion de l’Ukraine.

afp
11:21

La Russie accuse l'Allemagne d’alimenter une «hystérie russophobe»

La Russie, qui commémore mercredi l’invasion de l’URSS par les nazis en 1941, a accusé l’Allemagne d’alimenter aujourd’hui une «hystérie russophobe», dans un contexte de vives tensions entre Moscou et Berlin liées à l’Ukraine.

«Berlin, par ses paroles et ses actes, menace les résultats des efforts fournis depuis des décennies par la Russie et l’Allemagne pour surmonter l’inimitié (...) après la guerre», a déclaré la diplomatie russe dans un communiqué publié à l’occasion des commémorations, accusant notamment des membres du gouvernement allemand de «mener des attaques quotidiennes qui alimentent l’hystérie russophobe».

10:44

RSF a publié une enquête sur la mort d'un journaliste ukrainien tué

L’organisation de défense des journalistes Reporters sans frontières (RSF) a publié mercredi une enquête menée en Ukraine qui prouve, selon elle, que le photoreporter ukrainien Maks Levin a été tué, et peut-être torturé, par des soldats russes en mars.

Ce «rapport donnera lieu à notre sixième plainte» devant la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, a indiqué RSF. Cette plainte portera «exclusivement sur le cas de Maks Levin», qui était «mentionné parmi plusieurs autres cas dans notre cinquième plainte le 27 mai», a ajouté l’association.

Les corps du journaliste ukrainien Maks Levin et de son accompagnateur, le soldat Oleksiy Chernyshov, ont été retrouvés le 1er avril dans une forêt en lisière de Moschchun, village situé à une vingtaine de kilomètres de Kiev. Les deux hommes avaient disparu le 13 mars.

10:04

Une attaque de drone suspectée contre une raffinerie russe

Les autorités russes ont dit soupçonner qu'une attaque de drones est à l'origine d'un incendie qui s'est déclaré mercredi dans une raffinerie de pétrole située dans une région de Russie frontalière de l'Ukraine.

«Selon une version, l'incendie a été causé par une attaque de drones sur les installations techniques de l'usine. Des fragments appartenant à deux drones ont été trouvés sur le territoire» de la raffinerie, a déclaré sur Telegram le gouverneur de la région de Rostov, Vassili Goloubev.

06:20

Lyssytchansk pilonnée, Kiev s'active pour des armes et sa candidature à l'UE

Les frappes russes «détruisent tout» à Lyssytchansk, une ville industrielle stratégique voisine de Severodonetsk dans le Donbass (est), déplorent dans la nuit de mardi à mercredi les Ukrainiens qui, parallèlement, s'activent pour obtenir des armes et le statut officiel de candidat à l'UE.

«L'armée russe pilonne Lyssytchansk à coups de canons, de missiles, de bombes aériennes, de lance-roquettes... ils détruisent tout», a affirmé sur Telegram Serguiï Gaïdaï, le gouverneur de la région de Lougansk, l'épicentre de la confrontation entre armées ukrainienne et russe.

Dans le Donbass (est), les Russes "contrôlent" désormais le village de Tochkivka sur la ligne de front, à quelques kilomètres de Severodonetsk et de la ville voisine de Lyssytchansk où les combats font rage, a reconnu le chef du district de Severodonetsk, Roman Vlasenko.

4965 commentaires