En Syrie – Forces turques et kurdes s’affrontent à nouveau

Publié

En SyrieForces turques et kurdes s’affrontent à nouveau

De violents affrontements ont lieu ce dimanche entre les Forces démocratiques syriennes (FDS), dominées par les Kurdes, et les forces turques.

Les forces turques sont déployées depuis octobre 2019 dans la région d’Ain Issa, près de Raqqa.

Les forces turques sont déployées depuis octobre 2019 dans la région d’Ain Issa, près de Raqqa.

AFP

Raqqa est à nouveau en proie à de violents affrontements militaires. Les forces turques et leurs alliés sont déployés dans le nord de cette province syrienne depuis une offensive lancée par Ankara contre les milices kurdes en octobre 2019, qui lui avait permis de contrôler une zone frontalière de 120 km de large. Des affrontements sporadiques entre les deux camps ponctuent depuis le fragile statu quo instauré.

Les derniers en date ont commencé vendredi, selon l’Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), après que les forces turques et leurs alliés syriens ont tenté d’avancer vers les villages d’Al-Mouallak et de Saida, au nord-ouest d’Ain Issa, sous contrôle des Forces démocratiques syriennes (FDS). L’escalade militaire coïncide avec les célébrations de Norouz, le Nouvel an kurde qui, chaque 21 mars, marque l’arrivée du printemps. Selon l’OSDH, les forces turques et pro-Ankara ont lancé leur attaque alors que les FDS venaient d’achever une opération de déminage dans les deux villages en vue d’un retour des civils.

«Rude campagne»

«La région de Ain Issa fait l’objet d’une rude campagne menée par l’occupation turque et ses mercenaires», a déploré à l’AFP Kino Gabriel, un porte-parole des FDS. Les turcs et leurs alliés «lancent des tirs d’artillerie depuis la nuit de samedi à dimanche sur des positions des FDS», a indiqué pour sa part le directeur de l’Observatoire, Rami Abdel Rahmane.

«Les FDS ont jusqu’à présent réussi à empêcher toute avancée des factions pro-Ankara», a ajouté le porte-parole, notant que les combattants kurdes visaient à leur tour des positions des forces turques. Les affrontements ont lieu dans une zone où sont déployées les forces de Damas ainsi que des forces russes, présentes depuis l’entrée en vigueur en octobre 2019 d’un cessez-le-feu négocié alors par Ankara et Moscou.

(L'essentiel/AFPE)

Ton opinion