Diplômes au Luxembourg – Formés avec les gens âgés pour bosser à la crèche

Publié

Diplômes au LuxembourgFormés avec les gens âgés pour bosser à la crèche

LUXEMBOURG - Les reconnaissances de diplômes présentent leur lot d’absurdités.

Le diplôme de puéricultrice n’a pas d’équivalent au Luxembourg.

Le diplôme de puéricultrice n’a pas d’équivalent au Luxembourg.

Editpress

Apprendre à s’occuper des handicapés et des personnes âgées pour pouvoir travailler dans une crèche en encadrant des enfants de 0 à 4 ans, c’est ce qu’on a demandé à Élodie*. L’histoire de la jeune puéricultrice, formée en Belgique, n’est pas unique au Luxembourg. Le métier de puéricultrice ne connaît en effet pas d’équivalent dans le pays. Les formations correspondantes sont auxiliaire de vie et éducateur. Celles-ci «ont un cursus beaucoup plus large que la petite enfance», explique Patrick Linden, du Service de la reconnaissance des diplômes.

Les candidats venant de l’étranger sont donc souvent amenés à refaire une formation partielle dans un domaine qui n’a rien à voir avec leur métier pour pouvoir exercer. Malgré tout, «depuis novembre dernier, ils disposent d’une plus grande ouverture», avance Patrick Linden. C’est désormais les domaines de compétence qui sont considérés pour l’accès à un métier et plus le titre. Il conseille donc aux candidats, «plutôt que de chercher à faire reconnaître leur diplôme académique, de demander leur équivalence de fin d’études secondaires, plus facile à obtenir».

La seule différence est «qu’ils ne porteront pas de titre. Mais ils pourront se faire engager, ce sera au patron de juger s’ils possèdent les domaines de compétence adéquats». Le fonctionnaire admet qu’il est dommage que l’accès au travail soit si compliqué. «Car les professionnels de la petite enfance, venus de l’étranger, sont souvent plus spécialisés et plus à même de s’occuper d’enfants en bas âge que nos propres candidats et donc très prisés par les crèches». Un paradoxe du Luxembourg…

Séverine Goffin

*Le prénom a été changé.

Ton opinion