DSK aux journalistes – «Foutez-moi la paix»

Publié

DSK aux journalistes«Foutez-moi la paix»

Alors que l'affaire DSK-Nafissatou Diallo pourrait connaître son épilogue lundi, l'ancien patron du FMI a envoyé sur les roses les journalistes qui s’affairaient autour de lui.

Un accord financier entre Dominique Strauss-Kahn et la femme de chambre guinéenne qui l'accusait d'agression sexuelle pourrait mettre fin ce lundi aux poursuites contre l'ancien patron du FMI à New York et marquer l'épilogue d'une extraordinaire saga judiciaire. Une audience est prévue à 14h (19H00 GMT) au tribunal du Bronx à New York, en présence de Nafissatou Diallo, de ses avocats, et de ceux de DSK.

«Elle ne devrait pas durer plus de 30 minutes», a précisé à l'AFP le juge Douglas McKeon. Lundi matin, télévisions et photographes convergeaient déjà vers le tribunal, énorme bâtiment cubique près du stade des Yankees. Des barrières étaient en cours d'installation, dans la perspective d'une conférence de presse après l'audience.

Présence de DSK non-requise

Le magistrat n'a pas requis la présence de Dominique Strauss-Kahn à cette audience, qui vise à faire le point sur les négociations discrètement menées ces derniers mois. Mais il a demandé celle de Mme Diallo, que personne n'a revue depuis l'été 2011, pour qu'elle approuve les termes de l'accord s'il est effectivement conclu.

Le juge a même demandé un interprète pour la femme de chambre peule, selon le porte-parole du tribunal. Le montant du chèque et autres détails resteront probablement confidentiels, comme souvent dans ces transactions. L'avocat de DSK, William Taylor, avait qualifié de «complètement fausses» la semaine dernière des informations selon lesquelles l'ancien patron du FMI, 63 ans, aurait accepté de payer six millions de dollars à la femme de chambre de 33 ans.

(L'essentiel Online/cga avec l'AFP)

Ton opinion