France 3 veut censurer le off de Sarkozy

Publié

France 3 veut censurer le off de Sarkozy

France 3 a adressé à plusieurs sites une lettre leur demandant «d'interrompre l'accès» à la vidéo montrant Nicolas Sarkozy avant son interview.

Nicolas sarkozy était interviewé lundi soir lors du journal de France 3.

Nicolas sarkozy était interviewé lundi soir lors du journal de France 3.

Très largement visionnée, la vidéo dont nous parlions hier montrait Nicolas Sarkozy piqué au vif , hors antenne, parce qu'un technicien de France 3 semblait ne pas lui rendre son salut avant l'interview.

France 3 souligne qu'il s'agissait d'images qui sont la "propriété de France 3", qui n'étaient "pas des images publiques" et qui ont été "piratées de façon illégale". La chaîne demande donc aux différents sites les diffusant d’indiquer "les conditions dans lesquelles" ils se les sont procuré.

Selon l'avocat de France 3, le courrier adressé aux différents sites doit être considéré comme "une mise en demeure avec toutes les conséquences que la loi et les tribunaux y attachent".

Rue89 s'indigne

Sur son site, Rue89 s'étonne qu'un media puisse menacer "un autre media de procès pour révéler ses sources". "Bien évidemment, Rue89 ne révèlera jamais la source de ces images", ajoute Pierre Haski, cofondateur du site.

Selon Rue89, cette vidéo, vue "par plus d'un million d'internautes en 24 heures", "constitue un document dont de nombreux commentateurs ont souligné la pertinence pour comprendre un peu mieux les coulisses des rapports entre le président et les journalistes ainsi que l'ambiance autour du conflit de France Télévisions".

Une version contestée

Toutefois Véronique Auger, rédactrice en chef Europe à France 3, qui était présente lors de l’interview, conteste la version de Rue89. Elle explique le sens du «ça va changer» de Nicolas Sarkozy.

«Quand il dit "on a le droit que les gens vous disent bonjour". Je crois comprendre qu’il parle de l’accueil des manifestants. Je lui réponds "C’est ça la France." Lui: "C’est l’ancienne. Ça va changer". Il ne parlait donc pas de France 3».

Ton opinion