A Maizières-lès-Metz – France Transfo va supprimer 94 emplois

Publié

À Maizières-lès-MetzFrance Transfo va supprimer 94 emplois

MAIZIÈRES-LÈS-METZ - La filiale du groupe Schneider Electric prévoit de supprimer près d'une centaine d'emplois, sur son site mosellan de transformateurs électriques.

France Transfo, dont l'origine remonte à 1920, est depuis 2010, filiale à 100% de Schneider Electric.

France Transfo, dont l'origine remonte à 1920, est depuis 2010, filiale à 100% de Schneider Electric.

AFP/Jean-christophe Verhaegen

La direction a annoncé jeudi son intention de lancer un PSE (plan de sauvegarde de l'emploi, plan social) portant sur 94 emplois, en invoquant un «manque de compétitivité» et une «baisse drastique des commandes», ont indiqué des représentants syndicaux. La réorganisation des sites de France Transfo, en réponse à ce contexte, concentrerait Maizières-les-Metz sur la logistique et rassemblerait la production dans l'usine voisine d'Ennery, selon les syndicats. Les deux unités emploient au total 360 personnes.

France Transfo, dont l'origine remonte à 1920, est depuis 2010 filiale à 100% de Schneider Electric. Fabricante de transformateurs de distribution et de puissance, elle a subi par le passé des délocalisations en Pologne à partir des années 2000 et fermé en 2015 un autre site près de Metz, à Marange-Silvange, qui employait 90 salariés.

«Les effectifs ne cessent de fondre. Nous étions plus de mille au début des années 2000», a rappelé Franck Lamorlette, délégué syndical CFTC de France Transfo. La direction du site de Maizières-les-Metz n'a pu être jointe jeudi en fin d'après-midi. Selon les syndicats, elle devrait préciser son projet et son calendrier lors d'une réunion du comité d'entreprise, mercredi prochain 23 janvier.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion