Présidentielle française – François Fillon insiste: «Je ne me retirerai pas»

Publié

Présidentielle françaiseFrançois Fillon insiste: «Je ne me retirerai pas»

Après avoir annulé sa visite au Salon de l'agriculture, le candidat Les Républicains a indiqué mercredi qu'il était convoqué le 15 mars, devant les juges, mais ne cédera pas.

Les spéculations allaient bon train, mercredi matin, après l'annulation surprise de sa visite au Salon de l'agriculture. Mais François Fillon a martelé à la mi-journée qu'il faisait face et reste candidat.

Les spéculations allaient bon train, mercredi matin, après l'annulation surprise de sa visite au Salon de l'agriculture. Mais François Fillon a martelé à la mi-journée qu'il faisait face et reste candidat.

AFP

François Fillon a «reporté» mercredi matin, sans explication, sa visite prévue au Salon de l'agriculture. Les spéculations allaient donc bon train alors même que l'équipe de campagne du candidat était déjà présente sur le site du Salon, Porte de Versailles. Un communiqué de presse très succinct annonçait simplement «une déclaration à la presse à son QG de campagne». Mediapart a même annoncé un temps que son épouse Penelope était placée en garde à vue, information démentie peu de temps après.

Depuis son QG de campagne donc, le candidat LR à la présidentielle française a pris la parole à la mi-journée. Les ténors du parti ont afflué pour l'occasion. «Je ne reconnais pas les faits», a d'emblée rappelé François Fillon, au sujet des soupçons d'emplois fictifs qui pèsent sur lui et ses proches, indiquant qu'il est convoqué le 15 mars, pour être mis en examen. À la tribune, il a regretté ne pas être un «justiciable comme les autres» et parlé d'un «assassinat politique». Néanmoins, il reste candidat à l'élection présidentielle. «Je ne céderai pas, je ne me retirerai pas, j'irai jusqu'au bout», a-t-il insisté de façon offensive.

Quelques minutes plus tôt, l'ancien Premier ministre, Alain Juppé, avait indiqué à l'AFP s'être entretenu avec François Fillon, mercredi matin, mais «ne veut pas s'exprimer à ce stade de la journée».

(NC/L'essentiel/AFP)

Penelope Fillon vers une mise en examen?

Penelope Fillon est également convoquée chez les juges d'instruction en vue d'une éventuelle mise en examen dans l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs qui la vise en tant qu'ancienne assistante parlementaire de son mari, a-t-on appris de source proche du dossier mercredi.

Bruno Le Maire démissionne

Bruno Le Maire a décidé ce mercredi de démissionner de ses fonctions auprès de François Fillon parce que ce dernier a renoncé à se retirer comme il l'avait promis en cas de mise en examen, au nom du «respect de la parole donnée», une démarche soutenue par trois autres députés LR.

Ton opinion