Gandrange: la CGT ne lâche pas prise
Publié

Gandrange: la CGT ne lâche pas prise

Le syndicat, débouté une première fois, fait appel contre ArceloMittal. Il juge la procédure de consultation irrégulière lors de l’annonce de semi-fermeture du site.

Le conflit opposant le syndicat et ArcelorMittal tourne autour de la non-consultation du d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de l'entreprise lors de l’annonce de la fermeture partielle du site. Saisi en référé par la centrale cégétiste début avril, le TGI avait estimé mardi en première instance qu'ArcelorMittal n'avait pas à saisir le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de l'entreprise lors de cette consultation.

En interjetant appel, la CGT considère une nouvelle fois que le CHSCT aurait dû être consulté, compte-tenu des changements des conditions de travail induits par le plan de réorganisation de la direction.

Le 4 avril, ArcelorMittal avait confirmé la fermeture partielle et la suppression de 575 emplois du site d'ici à 2009, lors d'un CE houleux tenu à Metz.

avec AFP

Ton opinion