Abidjan – Gbagbo ne veut plus de l’Onuci et des Français

Publié

AbidjanGbagbo ne veut plus de l’Onuci et des Français

Président de force de la Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo exige le départ des Casques bleus et des soldats français.

Les combats entre supporters de Gbagbo et Ouattara ont fait plus de 50 morts.

Les combats entre supporters de Gbagbo et Ouattara ont fait plus de 50 morts.

Laurent Gbagbo a exigé samedi le départ «immédiat» de Côte d’Ivoire des Casques bleus de l’Onuci et de la force militaire française Licorne, alors que la communauté internationale le somme de céder le pouvoir au plus vite à son rival Alassane Ouattara.

Cette annonce est intervenue au moment où une reprise de la quasi-guerre civile de 2002/2003, qui avait conduit à l’envoi de ces forces d’interposition, est de plus en plus redoutée par les Ivoiriens comme à l’extérieur. Après l’élection du 28 novembre, Gbagbo et Ouattara, reconnu président par l’ONU et la France notamment, se disputent le pouvoir. Leur duel a déjà débouché sur des violences ayant fait au moins onze morts et des scènes de guerre à Abidjan et en province. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a rejeté la demande de retrait: l’Onuci, forte de 10 000 Casques bleus, «continuera donc de surveiller toutes les violations des droits de l’homme et les incitations à la haine dans le pays».

Ton opinion