Reprise de Renault F1 – Gérard Lopez annonce officiellement son intérêt

Publié

Reprise de Renault F1Gérard Lopez annonce officiellement son intérêt

L'investisseur luxembourgeois et président du Fola a annoncé sa volonté de reprendre l'écurie française de F1 dont l'avenir devrait se décider jeudi à Paris.

Gérard Lopez a profité du Motor Sport Business Forum de Monaco pour annoncer officiellement sa candidature au rachat de l'écurie Renault F1.

Gérard Lopez a profité du Motor Sport Business Forum de Monaco pour annoncer officiellement sa candidature au rachat de l'écurie Renault F1.

dr

"Il y a des cycles. La situation actuelle de la F1, cette période de changement, crée des opportunités pour des nouvelles équipes et des nouveaux investisseurs", a déclaré M. Lopez, pour qui il est possible de "gagner plus d'argent" autour d'une écurie de F1.

"Si nous reprenions Renault F1, ce serait à part entière, en tant que team constructeur", a précisé M. Lopez, fondateur de Mangrove Capital Partners et président de Genii Capital, deux fonds de placement ayant investi ces dernières années dans les nouvelles technologies et sur Internet.

«C'est un exercice de marketing»

M. Lopez s'est volontairement montré très prudent mais il n'a pas caché son grand intérêt pour l'écurie française, même s'il a aussi été intéressé par "une autre équipe de F1", a-t-il indiqué. "La F1 reste très excitante pour les gens, mais il faut absolument la rapprocher de son public", a-t-il estimé.

"Ce n'est pas forcément l'écurie de F1 qui peut gagner de l'argent, mais toutes les activités générées autour de cette écurie. C'est un exercice de marketing", selon M. Lopez, qui participait à un panel de discussion sur "l'économie du sport automobile". Le sort de Renault F1 devrait se décider jeudi à Paris, lors d'un conseil d'administration de la marque française.

lessentiel.lu avec AFP

Le seul autre candidat connu, pour l'instant, est le Britannique David Richards, patron de Prodrive et actionnaire d'Aston Martin. A la différence de Lopez, Richards connaît bien la F1, pour avoir travaillé chez Benetton et British American Racing.

Ton opinion