Reprise de Renault F1 – Gérard Lopez définitivement écarté?

Publié

Reprise de Renault F1Gérard Lopez définitivement écarté?

Fin octobre, le nom du président du Fola circulait dans les couloirs de la Formule 1. Mais la presse affirme aujourd’hui qu’il ne serait plus dans la course. Prodrive emporterait le morceau.

David Richards et Prodrive tiennent la corde pour reprendre l’écurie de Renault. Cet ancien dirigeant des écuries Benetton et British American Racing (BAR) souhaitait effectuer un retour dans le championnat roi du sport auomobile. Cet ancien co-pilote d’Ari Vatanen préside Prodrive depuis 1984, une société en charge de préparer et d’engager les voitures en compétition. Et l’histoire pourrait donc se répéter: Renault cherche un remplaçant à Flavio Briatore. Un poste que Richards a déjà occupé puisqu’il a pris la suite de l’Italien chez Benetton en 1997 quand celui-ci a été débarqué.

Et vu l’hémorragie dans le milieu de la F1 (Toyota, Honda et BMW se sont déjà retirées), Carlos Ghosn, le grand patron de Renault cherche un homme fiable. Quoi de mieux que celui qu’on a appelé un temps le «Bernie Ecclestone du rallye» ? Si Richards se refuse à tout commentaire, un de ses proches a avoué à autosport.com, que «ses intentions étaient de revenir en F1».

Un pilote de Lopez testé par Reanult

Pour le quotidien britannique The Times, l’opération serait même déjà bouclée : Renault est «presque certain de vendre une participation de contrôle» de son écurie de Formule 1 à la société britannique Prodrive. Bernie Ecclestone, grand patron de la F1 a déclaré: «Nous sommes au cœur des discussions. J'ai confiance dans le fait que nous verrons Renault en F1 sous le nom de Renault la saison prochaine, puis la saison suivante, et encore celle d'après».

Affaire donc mal partie pour Gérard Lopez et Mangrove Capital Partners qui comptaient parmi les potentiels repreneurs. Même s’il avait indiqué à L’essentiel qu’il ne serait pas «le nouveau Flavio Briatore». Il dirige notamment the Gravity Sports Management company, qui gèrent des pilotes GP2, antichambre de la F1. Comme le pilote Ho-Pin Tung d’ailleurs testé ce week-end par Renault à Jerez. Le Parisien indique que Gravity pourrait bientôt recruter Kamui Kobayashi et le placer chez Renault si l’équipe est rachetée.

Affaire à suivre…

MC/lessentiel.lu

Ton opinion