Google Earth provoque la controverse au Japon

Publié

Google Earth provoque la controverse au Japon

Google fait face à une enquête du ministère
de la Justice pour avoir ajouté des cartes
historiques à son service de cartographie en ligne.

Ce calque historique est jugé discriminatoire au Japon.

Ce calque historique est jugé discriminatoire au Japon.

dr

La firme de Mountain View ne pensait pas créer la polémique en ajoutant l’an dernier un calque avec des estampes historiques japonaises sur Google Earth. Pourtant, Google est accusé de favoriser la discrimination à cause des détails figurant sur les cartes féodales.

Ces dernières, couplées aux images satellites, affichent l’emplacement exact des enclaves de l’ancienne communauté Eta, les intouchables de la culture nipponne, une caste inférieure qui exerçait des métiers impurs associés à la mort, tels que croquemorts ou bouchers.

Bien que le système de castes soit aboli au Japon, les descendants de cette communauté, appelée «Burakumin», souffrent encore actuellement de préjugés. Or, les cartes mises à disposition par Google permettent de retracer géographiquement la communauté sur le territoire.

Résultat: quiconque habite dans le quartier en question devient suspect. Google a essayé de réagir en supprimant les zones incriminées, mais des représentants burakumins ont estimé qu’en enlevant ces informations, une partie de l’histoire disparaissait. Le ministère de la Justice a décidé de récolter des informations pour en savoir plus sur cet incident.

Ton opinion