Concert : Gorillaz au Luxembourg, la magie reste intacte

Publié

Concert Gorillaz au Luxembourg, la magie reste intacte

ESCH-BELVAL – Cinq ans après sa première venue, la bande emmenée par Damon Albarn a offert un nouveau show haut en couleurs, plein d'énergie.

par
Cédric Botzung
1 / 24
Délivré devant 6000 fans, le show de Gorillaz était une expérience totale.

Délivré devant 6000 fans, le show de Gorillaz était une expérience totale.

Vincent Lescaut

Vincent Lescaut

Vincent Lescaut

Vêtu de rose, des pieds à la casquette, Damon Albarn arrivait en terrain conquis, dimanche, à la Rockhal, quatre mois après sa date en solo à la Philharmonie et cinq ans après la première venue de Gorillaz au Grand-Duché. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le Britannique était bien entouré. Épaulé par sept musiciens, dont trois batteurs et percussionnistes, et par six choristes, il offrait une entame rock, avec entre «Strange Timez» et la voix de Robert Smith, ou «Aries», sur lequel a collaboré Peter Hook, bassiste de New Order.

Les visuels animés des personnages créés par le dessinateur Jamie Hewlett nous faisaient voyager à travers l'univers de Gorillaz, et Damon Albarn et sa bande parvenaient à maintenir une énergie aussi impressionnante que revigorante. Le musicien aux mille et une facettes plongeait au plus près de la foule sur une version bouillonnante de «Rhinestone Eyes». Et le groupe se replongeait à ses débuts, avec une version explosive de «Dirty Harry» ou «19-2000».

Star mondiale de la musique, en perpétuelle recherche créative, Damon Albarn ne s'estime pour autant jamais arrivé. Son humilité s'illustrait lorsqu'il n'hésitait pas à recommencer le hit «Tomorrow Comes Today». Énergique et chaleureuse, la fin du show était un véritable feu d'artifice, de «Momentary Bliss» avec la voix du fantasque slowthai aux incontournables et fédérateurs «Feel Good Inc.» et «Clint Eastwood», en rappel. Gorillaz n'a plus rien d'un groupe virtuel, tant le talent de Damon Albarn crève l'écran depuis longtemps.

Ton opinion

0 commentaires